03/11/2018 18:00
L’Agence française de développement (AFD), le ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement et le Comité central de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh ont co-organisé, le 3 novembre à Hanoï, la conférence de haut niveau sur le thème "Les jeunes et le changement climatique: défis d'aujourd’hui, quelle résilience demain?".

Vue générale de la conférence "Les jeunes et le changement climatique: défis d’aujourd’hui, quelle résilience demain?", le 3 novembre à Hanoï.

L’amphithéâtre de l’Université nationale des sciences naturelles (19, rue Lê Thanh Tông), à Hanoï, était bondé. 

Cet événement inédit, tant sur la forme que sur le fond, a rassemblé quelque 200 personnes - représentants des autorités centrales et locales, experts, chercheurs, chefs d'entreprise et étudiants - pour débattre, croiser des regards, partager des expériences, comprendre et proposer des solutions concrètes afin de dessiner les contours d’un futur résilient au Vietnam. En particulier, l’événement a vu la participation de Gérald Darmanin, ministre français de l’Action et des Comptes publiques, qui a souligné que "2018 marque le 45e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Vietnam ainsi que le 5e anniversaire de leur partenariat stratégique". 

Gérald Darmanin, ministre français de l’Action et des Comptes publiques, prend la parole lors de la conférence.

L’objectif de la conférence était de faciliter les dialogues et de proposer des solutions concrètes pour illustrer la mise en œuvre de la résilience au Vietnam, ce à l’occasion de la visite au Vietnam du Premier ministre français Édouard Phillipe et à un mois avant la 24e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 24), qui se déroulera en Pologne. "C’est un immense pour l’AFD d’ouvrir à vos côtés cette conférence de haut niveau sur le changement climatique, visant à dessiner les contours d’un futur résilient au Vietnam", s’est déclaré Fabrice Richy, directeur de l’AFD au Vietnam.

Le Vietnam, un des pays les plus vulnérables 
au changement climatique

Le climat, l’accompagnement du Vietnam dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris et la jeunesse figurent parmi les premières priorités de la coopération franco-vietnamienne. La conférence s’inscrivait ainsi dans le cadre du 45e anniversaire des relations diplomatiques bilatérales. 

L’AFD subventionne 300.000 euros pour la mise en place de vannes gonflables et guillotines sur le canal Ngu Hà, permettant d’isoler le canal en cas de crues de la rivière des Parfums (ville de Huê, province de Thua Thiên-Huê, Centre).

Le Vietnam a initié une dynamique de développement sans précédent. Il reste cependant l’un des pays les plus vulnérables aux conséquences du dérèglement climatique, aux aléas et catastrophes naturelles. Il est donc nécessaire pour le pays de se doter de capacités à anticiper et à réagir face à ces chocs, mais aussi à se réorganiser pour en surmonter les conséquences et à continuer de fonctionner, voire à se transformer et se réinventer. C’est la définition même de la capacité de "résilience". 

Cette notion - alors même que le pays a démontré le caractère résilient de son développement au cours de l’histoire - n’a pas d’équivalent exact dans la langue vietnamienne. La "résilience" dans son acception internationale demeure mal comprise au Vietnam, mais présente pourtant un cadre utile pour aborder l'éventail de risques auxquels les communautés et territoires peuvent être confrontés. Par là même, elle est un concept puissant pour définir les mesures adaptées afin d’y répondre. 

Il s’agisssait aussi, lors de cet événement, de mobiliser et de sensibiliser les jeunes, de recueillir leurs témoignages autour des conséquences liées aux impacts des aléas de différentes natures auxquels sont confrontés le pays et sa population, et de stimuler la réflexion sur les opportunités que peuvent aussi représenter ces transformations profondes. 

Dans le cadre de la conférence ont eu lieu trois tables rondes sur les thèmes suivants: "Mise en œuvre d’une approche résiliente face aux inondations et à l'érosion côtière", "Intégration de la résilience dans la planification urbaine et territoriale: limites et recommandations" et "Mise en œuvre de la résilience au changement climatique: outils et solutions". 

Cérémonie de remise des prix du concours "Créativité avec Résilience, traduire en mots et en images la notion de résilience", le 3 novembre à Hanoï.

Un concours destiné aux jeunes vietnamiens 

Cette conférence a par ailleurs accueilli  la remise des prix du concours "Créativité avec résilience, traduire en mots et en images la notion de résilience", organisé entre août et octobre 2018 par l’AFD et le portail d’informations du Comité central de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh, et qui visait les jeunes Vietnamiens. 

Le Comité d’organisation a reçu au total 389 œuvres (traductions, infographies, vidéos). "Près de 400 œuvres constituent un chiffre impressionnant. Ce concours exigeait des participants de bien comprendre la notion de "résilience" afin de pouvoir traduire ce mot en vietnamien. Le jury a  hautement apprécié plusieurs œuvres qui expriment le talent des candidats en ce qui concerne la traduction, l’utilisation des images d’illustration", a affirmé Nguyên Hai Minh, chef du Service des affaires extérieures du Comité central de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh et aussi président du jury. 

La plupart des participants (plus de 80%) avaient de 18 à 35 ans. En particulier, les élèves et étudiants représentaient quelque 60% du total. Ce concours visait à mobiliser et sensibiliser les jeunes autour des enjeux et conséquences liés aux impacts, parfois dramatiques, des aléas de différentes natures auxquels sont confrontés les pays et leurs populations. 

Les résultats: les deux premiers prix ont été décernés à Nguyên Thi Diên, de l'Université de Hanoï (traductions) et Vo Thi Thu Hiêu-Dô Van Nhât (vidéo), de l’École supérieure de la sécurité populaire. Chacun a reçu un satisfecit et les cadeaux d'une valeur de 10 millions de dôngs. Le Comité d’organisation a aussi remis un 2e prix, d'une valeur de 5 millions de dôngs, et 7 prix d’encouragement, d'un million de dôngs chacun.   


L'AFD et ses 84 projets au Vietnam

 
L’AFD est présente au Vietnam depuis 1994. Son action a permis depuis l’origine de financer 84 opérations pour un montant total d’engagement de 1,9 milliard d’Euros. Sur la période 2006-2017, 829 millions d’euros ont été engagés au Vietnam au travers de 26 projets et programmes de développement participant à la lutte contre le changement climatique et à l’adaptation à ses effets. 

La stratégie d’intervention du groupe AFD au Vietnam, en réponse aux objectifs prioritaires de la stratégie de développement du pays et en lien avec la stratégie climat du Groupe AFD "100% Accord de Paris", vise à accompagner le Vietnam vers une trajectoire de développement bas carbone et résiliente aux aléas et effets du changement climatique. Les secteurs du développement urbain, de l’énergie, de l’agriculture et de la gestion de l’eau font l’objet d’une attention particulière. Par ailleurs, l’AFD accompagne les efforts pour intégrer les enjeux de lutte contre le changement climatique dans l’environnement institutionnel vietnamien, dans l’ensemble des secteurs économiques et renforcer les capacités nationales de gestion en la matière.

 Texte et photos : Phuong Mai/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.