Les IDE à Hô Chi Minh-Ville en forte hausse

En 2017, Hô Chi Minh-Ville a attiré plus de 840 millions de dollars dans ses zones franches et industrielles, dont 391 millions de dollars de fonds d’investissement direct étranger (IDE), une hausse de 68% sur un an.

>>La croissance du PIB du Vietnam atteindra 6,8% en 2018

>>Objectif de 1,4 milliard de dollars d’IDE en 2018

>>L’IDE enregistré à Hô Chi Minh-Ville double en 2017

Une chaîne de production de pièces détachées électroniques de la sarl Nidec Sankyo Vietnam du Japon dans la technopole de Ho Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Selon l'information communiquée par le Comité de gestion des zones franches et industrielles (Hepza), lors d’un point presse sur leurs activités tenu dans la ville, les IDE sont essentiellement allés dans l’industrie comme la mécanique, l’électronique, l’informatique, les produits chimiques, la transformation des aliments et aussi dans l’industrie auxiliaire et de hautes technologies.

Avec 80 millions de dollars injectés dans un projet de centre de design de chaussures et accessoires dans la zone industrielle de Tân Tao, le groupe taïwanais Pou Chen était le premier investisseur étranger dans la ville en 2017, suivi par CJ Cau Tre de République de Corée, 53,3 millions de dollars.

Cette performance dans l’attrait de l'IDE de la ville résulte de l’application du modèle du guichet unique, du règlement de certaines difficultés des entreprises, de la poursuite de la réforme administrative, du perfectionnement des infrastructures, de la formation du personnel etc, a estimé Dao Xuan Duc, chef adjoint du Comité de gestion des zones franches et industrielles (Hepza) de Hô Chi Minh-Ville.

Pour 2018, la ville ambitionne d'attirer 900 millions d'IDE.

En 2017, le Hepza comptait 1.495 projets en vigueur cumulant près de 9,93 milliards de dollars, dont 564 projets d'IDE avec 5,67 milliards de dollars.


VNA/CVN