Les experts s'inquiètent de la consommation de cigarettes de nouvelle génération en hausse

Le commerce des produits du tabac de nouvelle génération est populaire dans le monde entier ces dernières années, entraînant une augmentation du taux d'utilisation des cigarettes de nouvelle génération, en particulier chez les jeunes vietnamiens. Un vrai souci.

>> Tirer la sonnette d'alarme sur l'utilisation de la cigarette électronique chez les étudiants

Lors d'un séminaire tenu le 27 avril à Hanoï, le vice-ministre de la Santé, Trân Van Thuân, a noté que l'émergence des cigarettes de nouvelle génération a créé plus de choix pour les non-fumeurs et les utilisateurs de cigarettes ordinaires. Les cigarettes électroniques et les produits du tabac chauffés augmentent le taux de tabagisme.

Lors du séminaire sur le commerce et la consommation des cigarettes de nouvelle génération, le 27 avril à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Les participants ont discuté du commerce et de l'utilisation des cigarettes électroniques et des produits du tabac chauffé, de l'expérience d'autres pays en matière de contrôle des cigarettes de nouvelle génération et de certaines questions juridiques nécessitant une attention particulière.

Il y a eu de nombreux incidents d'étudiants nécessitant des soins médicaux d'urgence en raison d'un empoisonnement à la nicotine et d'autres produits chimiques présents dans les cigarettes électroniques et les cigarettes chauffées, selon le Département de l'administration des services médicaux relevant du ministère de la Santé.

Empoisonnement à la nicotine chez les étudiants 

Le ministère de la Santé a déclaré dans un document envoyé aux Services de la santé des villes et provinces que l'utilisation de produits de distribution électronique de nicotine (END) et de produits de tabac chauffé (HTP) est en augmentation chez les étudiants.

De nombreux étudiants ont dû être transportés aux urgences en raison d'un empoisonnement à la nicotine et des substances nocives contenues dans les cigarettes électroniques et les cigarettes chauffées.

Le ministère a déclaré qu'outre les effets nocifs bien connus des cigarettes ordinaires, les cigarettes électroniques et les cigarettes chauffées présentent également des risques potentiels et contribuent aux maux sociaux tels que la toxicomanie et d'autres comportements addictifs, qui nuisent à la santé et au mode de vie des adolescents. De plus, ces produits causent des dommages immédiats et à long terme à la santé, à l'économie et à la société. Le ministère a appelé à davantage d'efforts de communication et de sensibilisation sur les dangers de ces produits.

Les cigarettes électroniques et les cigarettes chauffées présentent également des risques potentiels et contribuent aux maux sociaux.
Photo : CTV/CVN

Pour renforcer davantage la communication et prévenir l'usage de tous les produits du tabac, le ministère a suggéré que les Services municipaux et provinciaux de la santé conseillent aux Comités populaires des provinces et des villes de publier des directives, instruisant les autres services, les secteurs et les agences de presse de propager régulièrement les effets nocifs de cigarettes ordinaires, cigarettes électroniques et cigarettes chauffées.

Les localités doivent rapidement appliquer les réglementations interdisant l'utilisation de ces produits dans les agences, les bureaux et les établissements d'enseignement et de formation ; améliorer les activités d'inspection; et traiter strictement les cas d'achat, de vente et d'utilisation de cigarettes électroniques, de cigarettes chauffées et de chicha.

Les services de la santé devraient collaborer avec les agences de communication et les unités concernées pour diffuser des informations sur les effets nocifs des cigarettes électroniques et des cigarettes chauffées aux fonctionnaires, aux employés des agences et organisations, ainsi qu'aux personnes de la région.

Le contenu peut être intégré dans des réunions, des séminaires, des conférences, des agences, des unités et des événements communautaires.

En outre, les Services de la santé doivent travailler en étroite collaboration avec les services de l'éducation et de la formation pour fournir des informations et diffuser largement les effets nocifs des nouveaux produits du tabac aux élèves, étudiants, responsables et enseignants des établissements d'enseignement. Les établissements de santé devraient également fournir activement des informations sur les effets nocifs des nouveaux produits du tabac aux patients, aux membres de leur famille et aux membres de la communauté.

Des risques pour les élèves

Lors d'une conférence scientifique organisée par le ministère de la Santé et le ministère de l'Éducation et de la Formation en 2022 pour partager les résultats de la recherche sur le tabagisme chez les élèves âgés de 13 à 15 ans au Vietnam, les données ont révélé que le taux de tabagisme dans cette tranche d'âge avait augmenté de 0,2% en 2014 à 0,8 % en 2022.

L'utilisation de nouveaux produits du tabac tels que les cigarettes électroniques et les cigarettes chauffées est également en augmentation chez les jeunes.

Le taux de tabagisme chez les plus de 15 ans est passé de 0,2% en 2015 à 3,6% en 2020, avec un taux particulièrement élevé de 7,3% chez les 15-24 ans. Parmi les étudiants âgés de 13 à 15 ans, le taux d'utilisation de la cigarette électronique est de 3,5%, avec 4,3% d'étudiants masculins et 2,8% d'étudiantes féminines.

Les cigarettes électroniques et les produits du tabac chauffé contiennent de la nicotine, ainsi qu'environ 15.500 arômes, dont beaucoup sont toxiques et peuvent avoir des effets négatifs sur la santé. Ils présentent également un risque d'incendie et d'explosion et peuvent être mélangés à d'autres substances, comme le cannabis.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé que les cigarettes électroniques soient plus nocives que les cigarettes traditionnelles et peuvent provoquer des effets prématurés sur la santé ou une maladie pulmonaire interstitielle, qui progresse rapidement et a un pronostic pire que le cancer du poumon. De plus, les e-cigarettes n'ont pas le même effet que les cigarettes classiques dans l'aide au sevrage tabagique.

VNA/CVN

Rédactrice en chef : Nguyễn Hồng Nga

Adresse : 79, rue Ly Thuong Kiêt, Hanoï, Vietnam.

Permis de publication : 25/GP-BTTTT

Tél : (+84) 24 38 25 20 96

E-mail : courrier@vnanet.vn, courrier.cvn@gmail.com

back to top