Les enfants rendus orphelins en raison du COVID-19 ont besoin d'une attention particulière

Au Vietnam, la pandémie de COVID-19 a coûté la vie à plus de 19.000 personnes, rendu des milliers d'enfants orphelins.

>>Unis pour protéger les enfants des effets du COVID-19

>>Hô Chi Minh-Ville veille sur les enfants orphelins à cause du COVID-19

>>COVID : les enfants devenus orphelins ne sont pas seuls

Selon le Service de l'éducation et de la formation de Hô Chi Minh-Ville, à la rentrée scolaire, la mégapole du Sud compte plus de 1.500 élèves du secondaire rendus orphelins à cause du COVID-19 au cours des derniers mois. Ce nombre est certainement beaucoup plus important si l'on inclut les enfants d'âge préscolaire, ainsi que certains cas particuliers en dehors du système éducatif.

Des enfants en situation difficile s'amusent lors de la Fête de la Mi-automne.
Photo : SKDS/CVN

Le Département de l'enfance relevant du ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales a demandé aux localités de saisir rapidement les informations sur les enfants ayant besoin d'aide, en particulier les orphelins et les enfants défavorisés, pour mobiliser une aide opportune et complète, afin qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte, aucun enfant ne doive abandonner l'école à cause de COVID-19.

En plus des politiques de l'État et des autorités locales, de nombreuses organisations, unités et individus ont mis en place de nombreux travaux pratiques pour aider les enfants à surmonter leur perte. Les ONG Saigon Children’s Charity, “Management and Sustainable Development Institute” (MSD) et “Capacity Building and Support Center for Women and Children” (CSWC) ont lancé la campagne « Vous n’êtes pas seuls » pour appeler au soutien, apporter des aides urgentes et à long terme aux enfants rendus orphelins à cause du COVID-19.

Le ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales a demandé aux villes et provinces de mettre à jour le nombre et la liste des enfants orphelins, ainsi que les circonstances et les conditions de chacun pour une assistance appropriée. Le ministère a également suggéré que les villes et provinces accordent la priorité au soutien des enfants rendus orphelins en raison du COVID-19 pour qu'ils soient pris en charge par des proches, des particuliers et des familles, les aidant à vivre dans un environnement familial, garantissant au mieux leurs intérêts. La garde des enfants dans un établissement d'aide sociale n'est qu'un dernier recours. Cette directive du ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales a reçu l'approbation de nombreuses unités et organisations travaillant pour les enfants, y compris l’UNICEF au Vietnam.

Selon Rana Flowers, représentante en chef de l'UNICEF au Vietnam, il s'agit d'une décision opportune pour garantir que les enfants rendus orphelins à cause du COVID-19 reçoivent le soutien dont ils ont besoin pour traverser cette période difficile. Toujours selon elle, le gouvernement doit développer un système de protection de l'enfance capable de rechercher des familles de substitution et les surveiller étroitement.

Nguyen Dac Vinh, président de la Commission de la culture et de l'éducation et de l'adolescence et de l'enfance de l'Assemblée nationale, a déclaré que ce n'est pas un problème à court terme et qu’une politique à long terme doit donc être prise en compte car le problème a un impact à long terme. Selon lui, le gouvernement doit avoir des politiques appropriées à long terme pour aider les enfants orphelins à surmonter les difficultés et à obtenir les meilleurs soins jusqu'à l'âge adulte.

VNA/CVN

back to top