Les collectes budgétaires de l’État ont progressé de 15% en 2022

Les collectes budgétaires totales de l’État sont estimées à plus de 1.803 billions de dôngs (76,6 milliards d'USD) en 2022, soit 127,8% des prévisions, en hausse de 15% sur un an, a rapporté mardi 3 janvier le ministère des Finances.

>> En 2023, les recettes du budget de l'État devraient augmenter de 0,4%

>> L'Assemblée générale approuve le budget ordinaire de l'ONU pour 2023

Les collectes budgétaires totales de l’État ont connu en 2022 une hausse de 15% sur un an.
Photo : VNA/CVN

Les recettes intérieures du budget de l’État ont dépassé les prévisions de 21,8%, représentant une augmentation annuelle de 9,9%. Parallèlement, celles du pétrole brut et des exportations-importations ont bondi respectivement de 74,3% et 32,7% en glissement annuel.

Les collectes budgétaires supérieures aux prévisions sont attribuables à une croissance du PIB de 8,02% et à des hausses de 19,8% du commerce de détail total, de 7,8% de l’indice de la production industrielle, de 10,6% des exportations, de 8,4% des importations et d’un excédent commercial de 11,2 milliards d'USD. La flambée des prix de l’essence et des matières premières a également fait grimper les revenus du pétrole brut et des exportations-importations.

Plusieurs revenus ont été supérieurs aux estimations, tels que l’impôt sur le revenu des particuliers en hausse de 38,5%, les redevances et impôts fonciers et d’habitation en hausse de 54,5%. La récupération du capital et la perception des dividendes et des bénéfices après impôts de la Banque d’État ont augmenté de 17% grâce à la reprise de la production et du commerce.

Les secteurs de la fiscalité et des douanes ont également construit des bases de données pour retracer les fraudes et collecter davantage de revenus provenant des activités de commerce électronique et de transfert immobilier. Jusqu’à présent, 42 fournisseurs étrangers ont déposé des déclarations fiscales avec un total de taxes payées de 3,44 billions de dôngs.

Les revenus des loteries, des entreprises publiques, de celles à capitaux étrangers et non étatiques ont également dépassé les prévisions de 14,3% à 21,5%.

La collecte des taxes de protection de l’environnement représentait 72% des prévisions, soit 73,3% par rapport à la même période de l’an dernier.

Les dépenses totales ont été estimées à 1.562 milliards de dôngs, soit 87,5% des prévisions, en hausse de 8,1% en glissement annuel.

Le décaissement du capital d’investissement pour le développement a été de 75,1% du plan assigné par le Premier ministre. Douze ministères et agences sous l’autorité centrale et 17 localités ont estimé leur décaissement à plus de 80% du plan, tandis que 17 ministères et agences sous l’autorité centrale et sept localités ont signalé un décaissement inférieur à 50% de l’objectif.

L’an dernier, jusqu’à 214.700 milliards de dôngs d’obligations du gouvernement ont été émises, avec une échéance moyenne de 12,67 ans et des taux d’intérêt annuels de 3,48%.

Fin 2022, les dettes publiques, gouvernementales et souveraines représentaient respectivement 38%, 34,7% et 36,8% du PIB du pays. Les obligations de la dette directe du gouvernement représentaient 16,3% du total des recettes budgétaires de l’État, dans les limites autorisées par l’Assemblée nationale.

Selon le ministère des Finances, environ 105,9 milliards de dôngs d’impôts étaient pour retard de paiement l’an dernier, soit environ 78,5% des prévisions.

VNA/CVN

back to top