30/07/2020 23:50
Un meeting en l’honneur de la Journée nationale contre la traite humaine (le 30 juillet) 2020 a eu lieu jeudi 30 juillet dans la ville de Vinh, province centrale de Nghê An.
>>En écho à la Journée nationale contre la traite des êtres humains

Le vice-Premier ministre permanent Truong Hoà Binh et des responsables gouvernementaux et locaux ont marché en écho à la Journée nationale de lutte contre la traite humaine. Photo : VNA/CVN

L’Union des femmes vietnamiennes en coopération avec le ministère de la Sécurité publique et le Comité populaire de la province de Nghê An (Centre) a organisé jeudi un meeting en l’honneur de la Journée nationale contre la traite  humaine (le 30 juillet) 2020 dans la ville de Vinh dans ladite localité.

Cette année, la Journée mondiale contre la traite de cette année se concentre sur les premiers intervenants en matière de traite des êtres humains. À cette occasion, le vice-Premier ministre permanent Truong Hoà Binh a demandé à tous les échelons, secteurs et localités de promouvoir des activités de communication et de sensibilisation des habitants, notamment des femmes et des enfants, pour les aider à se protéger des intrigues des criminels, et les dénoncer.

Selon le chef adjoint du gouvernement, la prévention et la lutte contre la traite d’êtres humains constitue un devoir important dans la prévention et la lutte contre la criminalité auquel s’intéressent l’Assemblée nationale et le gouvernement.

Ces récentes années, la criminalité due à la traite d’êtres humains a été très compliquée avec des conséquences graves, enfreignant des droits  de l’homme et nuisant à la vie socio-économique. Les victimes subissent de lourds impacts à la fois psychologique et physiologique. Les mauvaises conséquences de cette criminalité  ne sont pas limitées aux victimes mais aussi à  leurs proches,  à leur famille et à la sécurité politique et à l’ordre social.

Selon la présidente de l’Union des femmes vietnamiennes, Hà Thi Nga, au 1er semestre de cette année, 60 affaires de traite d’êtres humains ont été détectées dans l’ensemble du pays avec 90 victimes, pour la plupart des femmes et des enfants. Les criminels utilisent des ruses concernant l’organisation de sorties illégales à l’étranger pour des travaux saisonniers afin de les duper. Par la contrainte, la duperie ou la force, les victimes sont exploitées pour leur force de travail, pour le sexe voir pour leurs organes.

Après le meeting, le vice-Premier ministre permanent Truong Hoà Binh et des responsables du ressort central et local ont marché en écho à la Journée nationale de lutte contre la traite humaine.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Géoparc mondial de Dak Nông, au paradis des grottes volcaniques Doté d’un surprenant réseau de grottes volcaniques, le Parc géologique de Dak Nông au Vietnam a été reconnu par l’UNESCO Géoparc mondial. Un nouveau point fort pour cette province du Tây Nguyên déjà très bien pourvue de sites d’écotourisme.