23/12/2018 13:00
L’ethnie Nùng de la commune de Po Ly Ngài, district de Hoàng Su Phì, province montagneuse de Hà Giang (Nord), est connue pour sa maîtrise de la fabrication de bijoux en argent.
>>Les mystères des chapeaux et masques des Khmers
>>Les statuettes de bois du Tây Nguyên

Ses produits sont généralement des colliers en argent, fleurs décoratives, chaînes (servant de porte-clefs), bracelets, boucles d’oreille, bagues, cloches. Pour les fabriquer, les artisans utilisent les mêmes outils rudimentaires que leurs ancêtres: enclumes, marteaux et pinces.

Selon Cháng Thanh To, l’un des rares artisans qualifiés qui restent à Po Ly Ngài, les bijoux en argent représentent l’âme et les usages des habitants: pour les Nùng, ne pas les porter signifie qu’ils ne savent pas leurs origines et ancêtres. Ainsi, par exemple, pour demander une fille en mariage, outre d’imposantes corbeilles de mariage, la famille du marié doit lui offrir un ensemble de bijoux en argent d’une valeur de plus de 10 millions de dôngs.

Le métier d’artisan-argentier dans la commune de Po Ly Ngài peut rapporter 7-8 millions de dôngs par mois. Cependant, au fil des ans, cet artisanat s’est peu à peu perdu. Il est donc nécessaire de mener des politiques publiques de soutien afin de préserver ce trésor culturel.
 
Texte et photos: Anh Ðào - Ngoc Ky/DTMN/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.