21/01/2019 22:42
La tâche la plus importante des activités diplomatiques en 2019 consiste à approfondir les relations établies et à renforcer les intérêts mutuels entre le Vietnam et ses principaux partenaires, notamment les pays voisins, régionaux ainsi que des partenaires stratégiques et intégraux, a souligné le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères (AE), Pham Binh Minh.
>>Promotion des relations extérieures du Parti
>>Clôture de la 30e conférence diplomatique

Le vice-Premier ministre et ministre des AE, Pham Binh Minh, prend la parole lors de la réunion pour définir les tâches à accomplir en 2019 du ministère des AE.
Photo: VNA/CVN

Ce lundi 21 janvier à Hanoï, le ministère des AE a tenu une réunion pour faire le bilan de ses activités en 2018 et définir ses tâches à accomplir pour cette année.

Pham Binh Minh a noté que malgré les évolutions complexes et imprévisibles de la situation du monde et de la région en 2018, les activités diplomatiques du Parti et de l’État ont été menées de manière créative et efficace, remplissant ainsi les tâches qui lui ont été confiées. Des mesures concrètes et efficaces ont été prises, contribuant ainsi grandement au maintien de la paix et de la stabilité, attirant des ressources extérieures pour le développement national, préservant fermement la souveraineté et l'intégrité territoriale du pays et promouvant la position du Vietnam sur la scène internationale, a-t-il déclaré.

Dans le contexte d’intégration mondiale approfondie, le secteur diplomatique doit jouer un rôle plus actif dans la recherche de marchés pour les produits vietnamiens; mobiliser des ressources externes; et aider à la mise en œuvre des accords de libre-échange de nouvelle génération, en particulier l'Accord global et progressiste de  partenariat transpacifique (CPTPP), a-t-il souligné.

Selon le chef de la diplomatie, cette année, le secteur poursuivra sa diplomatie multilatérale et se préparera à la présidence de l'ASEAN en 2020 et à la candidature au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2020-2021.

Le secteur diplomatique devra également assurer une coordination étroite avec les secteurs de la défense et de la sécurité afin de garantir la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale, en particulier la souveraineté en mer, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que pour accomplir ces tâches, le secteur devait renforcer le caractère politique et la qualification professionnelle des cadres et fonctionnaires. Il a également demandé une coordination étroite des activités extérieures et d'intégration internationale entre le ministère des Affaires étrangères et les autres ministères, secteurs et localités du pays.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune