L’équipementier japonais Onaga s’implante à Hanoï

La Société japonaise Onaga a reçu récemment un certificat d’investissement pour une usine de fabrication de composants aéronautiques et automobiles située dans le Parc industriel de soutien du sud de Hanoï (HANSSIP).

>>TI : le groupe vietnamien FPT élargit l’investissement au Japon

>>La préfecture japonaise d’Okinawa élargit sa coopération avec le Vietnam

Le président d'Onaga,
Photo : VIR/CVN

La direction du HANSSIP, des représentants du groupe commercial japonais Kobe et des fabricants dans le domaine des applications industrielles, des hautes technologies et des industries de soutien ont signé le protocole d’accord.

Onaga a reçu un certificat d’investissement pour la fabrication de composants d’avions, d’automobiles et de navires dans le HANSSIP. Son partenaire, International Digital Services Vietnam Co., Ltd (IDS) a reçu la licence d’enregistrement d’entreprise dans le parc industriel.

Onaga, IDS et un groupe d’entreprises de soutien vietnamiennes ont signé un accord de coopération pour le conseil, l’assistance et le transfert de technologie.

Matsumoto Izumi, premier secrétaire de l’ambassade du Japon au Vietnam, a déclaré qu’Onaga est une entreprise de longue date dans la région japonaise de Kobe, fabriquant des composants mécaniques qui sont appliqués dans l’aviation, l’automobile, les trains et la robotique.

L’investissement d’Onaga dans HANSSIP s’inscrirait dans la politique de coopération sur le développement des industries de soutien entre le Vietnam et le Japon.

Avec les politiques préférentielles du gouvernement vietnamien pour attirer les investissements et le soutien du parc industriel aux procédures administratives, davantage d’investisseurs japonais mettront les pieds dans le HANSSIP pour développer la coopération, a déclaré Izumi.

Onaga Masaru, président d’Onaga, a déclaré que les entreprises japonaises disposent de technologies de pointe et d’expériences dans les industries de soutien, afin qu’elles puissent aider le Vietnam dans le développement industriel et les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Le marché vietnamien est une terre prometteuse. Le Vietnam importe chaque année un total de 100 milliards d'USD de composants pour voitures, motos et machines de toutes sortes, a-t-il dit.

Onaga a également proposé à Hanoï de mettre en place des politiques plus préférentielles pour les équipementiers japonais et de simplifier davantage les procédures d’investissement.


VNA/CVN