26/07/2020 08:03
À part l’église de Con Gà, la ville de Dà Lat est aussi réputée pour celle de Cam Ly, appartenant à l’Église catholique du Vietnam. Principalement dédié aux minorités ethniques, cet ouvrage arbore une architecture plus qu’originale.
>>À Dà Lat, chutes d’eau en cascades!
>>Dà Lat, ville de l’éternel printemps
>>Les pagodes vietnamiennes dans l’objectif d’un photographe français

L’église de Cam Ly conserve son architecture originelle.
Photo : Quynh Trân/CVN

L’église de Cam Ly se trouve sur une colline à côté de la cascade éponyme dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre).

Située dans le centre-ville, elle est moins connue que les autres sites touristiques de Dà Lat. Toutefois, avec son architecture unique, elle est devenue à l’heure actuelle l’une des destinations préférées des catholiques et des touristes se rendant dans "la ville aux milliers de fleurs".

L’ouvrage a été construit en 1959 et achevé en 1968. Il a été édifié selon l’idée du prêtre français Boutary. L’église abrite une combinaison entre l’architecture traditionnelle des ethnies minoritaires du Tây Nguyên et celle européenne du XXe siècle. De forme rectangulaire, elle couvre 324 m2, dont un tiers réservé au sanctuaire. Inspirée par le toit traditionnel de la nhà rông (maison commune) des ethnies minoritaires des hauts plateaux du Centre, son architecture a été stylisée. Sa structure est assez spéciale car elle abrite deux toits avec l’image d’une hache d’une hauteur de 17 m. Ses toitures sont couvertes de 80.000 tuiles avec un poids total de 90 tonnes.

En termes de décoration, l’église est une union de nombreux éléments de la culture des minorités ethniques et de la religion catholique, illustrée par l’utilisation d’images de tigres et de phénix sur sa porte principale. Ces animaux sont très familiers pour les habitants du Tây Nguyên. Il s’agit d’une architecture qui exprime l’intégration culturelle à travers l’architecture artistique de la France et du Vietnam.

Architecture originale 

Au milieu du sanctuaire, un autel a été disposé en dessous de la croix sur le mur de pierre avec trois cornes de buffle. Pour les populations, le buffle est à la fois un ami et un animal sacrificiel lorsque la récolte est abondante.

À l’intérieur de l’église de Cam Ly.
Photo : Quynh Trân/CVN

Son espace intérieur est éclairé par la lumière du soleil traversant les vitres colorées. Le carré et le triangle représentent la lune et le soleil. Il s’agit de motifs traditionnels des habitants locaux. L’église de Cam Ly conserve encore à ce jour sa beauté antique. Depuis sa construction, elle n’a pas connu de rénovation.

En entrant, le visiteur se sentira immédiatement au frais, détendu et confortable, en raison notamment des murs de pierre et de la multitude de pins plantés aux alentours de la bâtisse. L’humidité et la fraîcheur de l’église parviennent toujours à se maintenir sans être affectées par les températures extérieures, quelque soit la saison. 

Cette église a été construite au XXe siècle, mais elle possède des statues anciennes datant de plusieurs centaines d’années. Si vous êtes un amateur d’antiquité, ne manquez pas d’admirer ces œuvres. Une fois arrivés à Dà Lat, n’oubliez pas de visiter l’église de Cam Ly, quintessence des cultures vietnamienne et française et ouvrage mettant en exergue l’identité des populations du Tây Nguyên.

Avec son architecture unique, l’église est devenue une attraction attirant touristes et amateurs de photo, en particulier lors des vacances de Noël.
 
Mai Huong/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.