28/05/2022 14:27
Le vice-Premier ministre vietnamien Lê Van Thành a récemment signé une directive sur une série de tâches et de solutions urgentes pour conserver les oiseaux sauvages et migrateurs au Vietnam.
>>Tang A Pâu, un photographe féru de nature sauvage
>>Intensifier la lutte contre le trafic d’animaux sauvages
>>Il consacre sa vie aux oiseaux sauvages

Plus de 900 espèces d’oiseaux ont été recensées au Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam est considéré comme l’une des zones les plus importantes du réseau de routes d’oiseaux endémiques et migrateurs, avec 63 régions d’oiseaux d’importance mondiale et sept de ses propres oiseaux endémiques.

Actuellement, plus de 900 espèces d’oiseaux ont été recensées dans le pays, dont 99 nécessitent une attention de conservation ; 10 espèces en danger critique d’extinction, 17 en danger, 24 quasi en danger et 48 quasi menacées.

Les dernières années ont assisté au renforcement des efforts du Parti, de l’État et des organes concernés pour protéger la biodiversité, y compris les oiseaux sauvages et migrateurs ainsi que les zones d’oiseaux.

Cependant, la chasse et la consommation d’oiseaux sauvages, notamment migrateurs, continuent de sévir dans plusieurs localités, affectant négativement la biodiversité et l’environnement, ce qui a un impact sur la mise en œuvre des engagements internationaux sur la conservation de la biodiversité auxquels le Vietnam est partie.

Le Vietnam a pris de nombreuses mesures pour conserver les oiseaux sauvages et migrateurs.
Photo : VNA/CVN

Afin de préserver les oiseaux sauvages, prévenir et arrêter la chasse, la capture et la destruction de leurs habitats, le Premier ministre a demandé la coordination du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement avec les autres pays et organisations internationales liées à la protection des oiseaux sauvages.

De son côté, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural est chargé d’instruire les gardes forestiers pour renforcer les patrouilles, contrôler, prévenir et encadrer strictement la chasse, la capture, l’abattage, l’élevage illégal,  le transport, la commercialisation, la transformation, le stockage et la consommation des oiseaux sauvages et migrateurs.

Pendant ce temps, le ministère des Sciences et des Technologies promeut la recherche scientifique et le transfert de technologie pour surveiller les oiseaux migrateurs, conserver et restaurer des zones importantes au Vietnam.

En outre, il est nécessaire de renforcer la divulgation d’informations auprès de la population afin qu’elle observe les dispositions sur la conservation de la biodiversité, protège les espèces précieuses et rares en voie d’extinction, lutte activement contre la chasse illégale et dénonce les contrevenants.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.