15/04/2019 00:05
À l’occasion de la Fête de commémoration des rois Hùng, une cérémonie d’offrande d’encens a eu lieu dimanche 14 avril dans les temples de ces fondateurs de la nation, dans la province de Phu Tho (Nord).
>>Offrande d'encens aux rois fondateurs Hùng en Malaisie
>>Diverses activités en l'honneur de la fête des rois fondateurs Hùng
>>La 2e Journée mondiale des fondateurs du Vietnam 2019 aura lieu dans trois continents
La présidente de l’Assemblée nationale Nguyên Thi Kim Ngân (centre) et les délégués lors de la fête des rois Hùng. Photo: Thành Đat/VNA/CVN

La présidente de l’Assemblée nationale Nguyên Thi Kim Ngân, des responsables du Comité central du Parti communiste du Vietnam, des ministères et des localités, ainsi que de nombreux Vietnamiens résidant dans et hors du pays ont assisté à l’événement.

L’anniversaire de la mort du 6e roi Hùng ou Hùng Vuong est célébré annuellement au 10e jour du 3e mois lunaire. Cette évènement qui se déroule en même temps avec la Fête des temples des rois Hùng qui constitue une grande fête imprégnée d’identité culturelle nationale, un symbole de la solidarité, de la convergence vers la culture communautaire des ethnies du Vietnam.

Les participants ont prié pour la paix, la prospérité et un développement robuste du pays. Le président du Comité populaire de la province, Bùi Van Quang, a souligné l’importance de cette journée et les remarquables résultats obtenus par le Parti, l’armée et le peuple dans l’œuvre de réforme, d’intégration et de développement du pays.

Après avoir offert de l’encens au temple Thuong (supérieur), la présidente de l’Assemblée nationale les délégués ont déposé des couronnes sur le tombeau des rois  Hùng.

La province de Phu Tho ainsi que la ville de Cân Tho dans le delta du Mékong, la province centrale de Nghê An et la province septentrionale de Son La représentant différentes régions du pays, ont activement mis en œuvre des plans pour célébrer cet événement.

Une riche gamme d’activités ont eu lieu au cours de la journée, tels que processions de palanquins, concours de fabrication de «banh chung» (gâteau carré de riz gluant farci de viande et de haricots verts) et de «banh day» (gâteau rond et plat fait de farine de riz gluant) symbolisant respectivement la «Terre» et le «Ciel», ainsi que des programmes artistiques et culturels.

Une cérémonie offrant de l’encens et des fleurs aux rois Hùng s’est déroulée le même jour à Hô Chi Minh-Ville en présence du membre du Bureau politique et secrétaire du Comité municipal du Parti, Nguyên Thiên Nhân.

Les Viêt (Vietnamiens) se sont toujours désignés comme les "Enfants du Dragon et de l’Immortelle". Cette tradition a été transcrite, pour la première fois, dans deux œuvres qui datent du XVe siècle: le Recueil d’histoires étranges du Linh Nam (Linh Nam chich quai) et le Traité général de l’Histoire du Dai Viet (Dai Viet su ky toan thu).

Version populaire de l’origine du peuple Viêt

 
Cette fête procure un sentiment de reconnaissance et de gratitude à l’égard de ces rois fondateurs et de tous les ancêtres. Photo: Trung Kiên/VNA/CVN

Voici en résumé une version populaire de l’origine mythique du peuple Viêt. Il y a très longtemps vivait au pays de Linh Nam (sud de la chaîne limitrophe = l’ancien Vietnam) un roi magicien, Kinh Duong Vuong. Au cours d’une promenade sur un lac, il rencontra Long Nu (la Fille Dragon), enfant de Long Vuong (le roi Dragon), qu’il épousa. De leur union naquit un héros herculéen qui devait monter sur le trône sur le nom de Lac Long Quân (dragon, roi du pays des tribus Viêt appelées Lac).

Lac Long Quân parcourut le Linh Nam pour y rétablir la paix et l’ordre troublés par des monstres démoniaques. Il épousa Âu Co, fille d’un chef du Nord. La reine accoucha d’un bulbe qui renfermait cent œufs: au bout de sept jours, les œufs donnèrent chacun naissance à un garçon. Ces enfants grandirent étrangement vite et devinrent de beaux jeunes hommes.

Lac Long Quân déclara alors à sa femme: «Je suis de la race des Dragons habitant la mer, tu es de la race des Immortels habitant la montagne. Le temps est venu de notre séparation. Toi, tu vas rejoindre la montagne avec cinquante de nos fils. Moi, j’irai vers la mer avec les cinquante autres».

Les époux divins partirent chacun de leur côté, fondant chacun un domaine: une partie du peuple vécut dans la plaine et sur le littoral, l’autre dans les hautes régions. Le fils aîné monta sur le trône sous le nom de Hùng Vuong, inaugurant une lignée de 18 souverains de la dynastie Hông Bàng. Un temple a été élevé à leur mémoire dans la province de Phu Tho, sur la rive gauche du fleuve Rouge.

Le culte des rois Hùng à Phu Tho a été inscrit en 2012 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO.
  Photo: Trung Kiên/VNA/CVN

La période semi-légendaire des rois Hùng a été peu à peu identifiée. Elle couvre tout l’âge du bronze et les débuts du fer pour déborder sur la phase historique. L’État embryonnaire des rois Hùng, le Van Lang, est constitué par une fédération de quinze tribus de Viêt appelés Lac Viêt (VIIe siècle AC).

Les rois héréditaires gouvernaient par l’intermédiaire des chefs civils (lac hâu) et militaires (lac tuong) probablement héréditaires aussi. Les habitants se tatouaient le corps et se vêtaient d’écorce. Ils cultivaient le riz, des tubercules, employaient des socs de charrue en cuivre, pratiquaient aussi la pêche et la chasse. Ils élevaient de la volaille, des chiens, des buffles, des bœufs, des porcs.

L’âge du bronze a connu un essor remarquable, surtout avec les tambours dongsoniens répandus d’ailleurs dans tout l’Asie du Sud-Est. Symboles de la légitimation des chefs, ces tambours servaient dans les grandes fêtes et cérémonies, surtout pour évoquer la pluie. Le peuple a dû dès le début s’organiser pour la maîtrise des eaux, d’où la nécessité d’un regroupement et d’une organisation centralisée.

Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, le culte des rois Hùng est une expression forte de la conscience de l’histoire nationale et du respect des gens du peuple envers leurs ancêtres. Cette pratique culturelle matérialise le lien affectif entre les familles, les villages et la nation. Il est aussi un symbole national liant le passé au présent qui nourrit sans cesse la solidarité entre les communautés ethniques. 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Lào Cai et Yunnan renforcent leur coopération touristique La coopération en matière de tourisme entre la province de Lào Cai (Nord) et la préfecture autonome Hani et Yi de Honghe, province chinoise du Yunnan, a été discutée lors d’un séminaire tenu le 21 juin dans la province de Lào Cai.