24/04/2020 00:12
Le Vietnam a rejeté jeudi 23 avril les allégations de FireEye sur le soi-disant soutien vietnamien au groupe de pirates informatiques APT32 contre plusieurs organismes gouvernementaux et entreprises internationales, affirmant que le pays interdit strictement les actes de cyberattaque. Il s’agit d’informations non fondées.
>>La lutte contre le cyberattaque qui profite du COVID-19
>>Les cyberattaques et leurs impacts économiques au Vietnam

Le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères Ngô Toàn Thang. Photo : VNA/CVN
Le Vietnam interdit strictement les actes de cyberattaque contre des organisations et des individus sous quelque forme que ce soit, a déclaré le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères Ngô Toàn Thang lors d’une conférence de presse.

Les actes d’attaque et de menace contre la cybersécurité doivent être sévèrement condamnés et punis conformément aux dispositions réglementaires, a déclaré le diplomate.

En 2018, l’Assemblée nationale du Vietnam a adopté la Loi sur la cybersécurité et finalise actuellement les documents juridiques pour faire appliquer cette loi, empêcher les cyberattaques.

Le Vietnam est prêt à coopérer avec la communauté internationale pour combattre et prévenir les cyberattaques sous toutes leurs formes, a-t-il conclu.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.