04/06/2021 12:13
Le Vietnam exhorte toutes les parties à coopérer et à dialoguer pour régler les différends concernant le pétrolier FSO Safer, le pétrolier abandonné depuis longtemps amarré au large des côtes du Yémen, a déclaré la ministre-conseillère Nguyên Phuong Trà, cheffe adjointe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU.
>>Le Vietnam appelle à créer un environnement favorable au processus politique au Yémen
>>Conseil de sécurité : le Vietnam appelle à enrayer la famine au Yémen

Le tanker "Safer" menace d'une catastrophe environnementale et humaine, abandonné sur la côte yéménite depuis 2015.
Photo : AFP/VNA/CVN

La réunion a été suivie par Inger Andersen, directrice exécutive du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et Reena Ghelani, directrice des opérations du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Depuis son exposé de juillet 2020, aucun changement significatif n’a été signalé quant au risque de fuite massive de l’unité flottante de stockage et de déchargement FSO Safer, ancrée au large de Ras Isa, au Yémen.

Le navire vieillissant contiendrait environ 1,1 million de barils de pétrole brut. Dans leurs rapports, les deux responsables de l'ONU ont mis en garde contre la probabilité d'une catastrophe environnementale dévastatrice en mer Rouge et dans les régions environnantes ainsi qu'une crise humanitaire pour des dizaines de millions de personnes dans le pays africain en cas de marée noire ou d'explosion.

En plus des pertes économiques, l'incident pourrait entraîner la fermeture des ports de Houdaydah et de Taïz, déclenchant une escalade des prix qui à son tour peut gravement affecter les moyens de subsistance des habitants, ont-elles déclaré. Elles ont également rendu compte des récents efforts de négociation, appelant Ansar Allah à permettre bientôt au groupe d'experts techniques des Nations unies d'accéder à FSO Safer et de procéder à une évaluation et à des réparations d'urgence.

Nguyên Phuong Trà, pour sa part, a également fait part de ses préoccupations à ce sujet, affirmant que le groupe d'experts de l'ONU doit avoir accès au navire sans délai et sans restriction de temps. Elle a également souligné la nécessité d'obtenir un soutien financier pour que le groupe puisse accomplir sa mission et a appelé toutes les parties à cesser les activités militaires hostiles et à accepter la proposition de l'ONU d'un cessez-le-feu au Yémen. Ils doivent travailler ensemble pour rechercher une solution durable pour mettre fin aux conflits au Yémen, a-t-elle déclaré.

VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.