Le Vietnam en passe de devenir un centre de production électronique

Le fait que le sud-coréen Samsung s’apprête à produire des composants semi-conducteurs au Vietnam réveille l’espoir pour le pays de devenir un nouvel hub de cette industrie. Intel et d’autres groupes dans ce secteur ont aussi dévoilé leurs projets.

>> Bac Ninh : près de 60 millions d’USD investis dans les parcs industriels en juillet

>> Les transitions énergétique et numérique au Vietnam attirent les investisseurs français

>> Hai Phong attire des projets d'investissement sud-coréens

Cette année, Samsung injectera plus de 3,3 milliards d’USD d’investissement supplémentaire au Vietnam et préparera les conditions de la production pilote de grilles de puces à semi-conducteurs, en vue d’une fabrication en masse à partir de juillet 2023 dans son usine de la province de Thai Nguyên (Nord). En fait, une partie de cet engagement d’investissement s’est déjà concrétisée, avec 841 millions d’USD pour Samsung Complex HCMC-SEHC et près de 1,2 milliard d’USD pour Samsung Electro-Mechanics Vietnam à Thai Nguyên. En plus de Samsung, de plus en plus d’investisseurs s’intéressent à ce secteur sur le marché vietnamien et Intel en est le meilleur exemple.

Samsung commencera à produire des composants semi-conducteurs au Vietnam en 2023.
Photo : VNA/CVN

En tant que l’un des trois plus grands fabricants de puces au monde, à côté de TSMC et Samsung, Intel a dépensé un milliard d’USD pour la production de puces au Vietnam il y a des années. À ce jour, l’usine au Vietnam est toujours l’un de ses plus importants centres de fabrication. Mais son plan ne s’arrête pas là, puisque lors de récentes rencontres avec des dirigeants vietnamiens, sa direction a confirmé qu’elle allait étendre ses investissements dans le pays. Outre Intel, de nombreuses autres entreprises prévoient d’investir dans la fabrication de dispositifs et de composants semi-conducteurs, tels que Amkor avec un plan de 1,6 million d’USD, Hana Micron avec 500 millions d’USD, Renesas, Applied Micro, Splendid et Sonion, avec des projets à plus petite échelle...

Produits technologiques à forte valeur ajoutée

Technavio, un groupe spécialisé dans les sondages et les consultations en technologies, prévoit un taux de croissance annuel de l’industrie vietnamienne des semi-conducteurs de 19%, ce qui représente environ 6,16 milliards d’USD pour la période 2020-2024. Les produits de semi-conducteurs sont parmi les neuf produits technologiques à forte valeur ajoutée dans le pays.

Dans un article récemment publié sur le magazine d’investissement britannique Moneyweek (https://vietnaminsider.vn/vietnam-the-worlds-electronics-production-point/), l’auteur a écrit que les produits “Made in Vietnam” affirmaient leur position sur le marché mondial. Selon ce texte, de nombreux groupes multinationaux, notamment dans l’électronique, estiment que le Vietnam est en train de devenir la base de la production électronique mondiale, “l’usine du monde” qu’est depuis longtemps la Chine devant faire face à de grands défis en raison de sa stratégie “zéro COVID”.

Après que certains des plus grands fournisseurs d’Apple aient déplacé au Vietnam leurs chaînes de production pour les AirPods et l’iPad, Xiaomi - l’un des principaux groupes de fabrication d’électronique en Chine - a fait de même en déplaçant une partie de sa chaîne de production au Vietnam. À la mi-juillet dernier, cette marque a officiellement annoncé la vente de ses smartphones “Made in Vietnam” sur le marché. “La qualité des produits électroniques fabriqués dans les usines vietnamiennes est très bonne. En plus du marché domestique, ces produits seront vendus en Asie du Sud-Est. Et nous ne fabriquons pas seulement des smartphones au Vietnam, mais aussi d’autres appareils électroniques de l’intelligence artificielle et de l’IoT”, a déclaré KM Leong, directeur général de Xiaomi pour l’Asie du Sud-Est.

Les produits électroniques “Made in Vietnam” sont de plus en plus compétitifs.
Photo : VNA/CVN

Apparition de géants du secteur

Compal - le deuxième plus grand assembleur d’ordinateurs au monde en provenance de Taïwan (Chine) - a révélé qu’il prévoyait d’étendre sa production au Vietnam pour mieux répondre au nombre croissant de commandes internationales.

Le gouvernement vietnamien a pris des politiques favorables pour attirer les investisseurs étrangers. Récemment, Samsung a investi environ 800 millions d’USD dans un centre de recherche et développement (R&D) au Vietnam, l’un des plus grands d’Asie du Sud-Est. Grâce à cela, ses produits électroniques “Made in Vietnam” seront plus compétitifs.

Selon Alain Cany, président de la Chambre de commerce européenne au Vietnam (EuroCham), ce pays est l’un des leaders mondiaux dans le développement de logiciel, juste derrière l’Inde. “Nous pensons qu’avec des politiques transparentes et des ressources humaines de haute qualité, le Vietnam obtiendra de grands succès dans le développement de l’économie numérique. Et cela favorisera la réduction des coûts pour les entreprises d’IDE”, a-t-il remarqué. Les entreprises d’IDE estiment que l’essor des produits électroniques “Made in Vietnam” sera un moteur pour toute l’Asie du Sud-Est, cette région ayant vocation à devenir un “aimant” pour la production électronique mondiale dans un proche avenir.

Selon Digitimes, un site d’information à vocation tech-nologique basé à Taiwan, l’industrie vietnamienne des semi-conducteurs devrait connaître une croissance spectaculaire ces cinq prochaines années. Les parcs industriels vietnamiens continuent d’attirer les investisseurs étrangers, notamment dans l’industrie électronique, affirme Fitch Solutions.

THE LINH/CVN

back to top