04/02/2021 22:55
Les activités des parties en Mer Orientale doivent contribuer à cet objectif communs, a déclaré la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang lors du point presse périodique du ministère tenu le 4 février à Hanoï, à propos des questions des journalistes concernant la Mer Orientale.
>>Le Japon et le Royaume-Uni expriment leur inquiétude devant la situation en Mer Orientale
>>Le Vietnam demande à tous pays concernés de respecter sa souveraineté en Mer Orientale
>>Protéger l’indépendance, la souveraineté et l’intégration territoriale

Le Vietnam soutient le maintien de la paix et de la stabilité dans la région, la sécurité, la sûreté, la liberté de navigation et de survol, le respect du principe de primauté de la loi sur les mers et les océans, conformément aux dispositions du droit international, la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

La porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Le Thi Thu Hang. Photo  : VNA/CVN

À la demande d'un journaliste concernant la réaction du Vietnam lorsque le Japon a récemment envoyé une note opposant une note chinoise relative à la Mer Orientale, Lê Thi Thu Hang a réitéré la position constante du Vietnam sur les questions liées à cette zone maritime qui a été montrée lors de nombreuses différentes occasions. Les nations et la communauté internationale partagent l’intérêt commun du fait de maintenir et de promouvoir la paix, la stabilité, la coopération et le développement en Mer Orientale. En conséquence, le respect de l'ordre juridique en mer et la pleine application de la bonne volonté et de la responsabilité de la CNUDM sont essentiels.

Le Vietnam salue des positions d’autres pays sur la question de la Mer Orientale, conformément au droit international, à la CNUDM et partage les points de vue énoncés dans la Déclaration du 36e Sommet de l’ASEAN, le communiqué conjoint du 53e réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN : la CNUDM est le cadre juridique régissant toutes les activités en mer et en océan.

«Dans cet esprit, de concert avec les pays de l'ASEAN, le Vietnam souhaite que tous les pays, y compris les pays partenaires de l'ASEAN, fassent des efforts pour contribuer au maintien de la paix, de la stabilité et de la coopération dans cette zone maritime, régler les différends par le dialogue et d'autres moyens pacifiques, conformément avec le droit international, la CNUDM, pour l’intérêt commun conforme à l’aspiration des pays de la région et de la communauté internationale. Le Vietnam affirme apporter toujours une contribution positive et responsable à ce processus», a précisé la porte-parole.

Témoignant du point de vue sur l’entrée en vigueur le 1er février de la Loi sur les garde-côtes chinoises, Le Thi Thu Hang a affirmé clairement : Lors de la promulgation et l’application des documents juridiques nationaux concernant la mer, les pays doivent avoir l’obligation de respecter le droit international, les traités internationaux dont ils sont signataires, en particulier la CNUDM.

Le Vietnam dispose suffisamment de preuves historiques et de bases juridiques pour affirmer sa souveraineté sur les archipels de Hoang Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly), conformément au droit international ; la souveraineté ; le droit souverain et la juridiction sur les eaux qui sont conformes à la CNUDM et prendra résolument et constamment des mesures conformes au droit international pour protéger ses droits légaux et légitimes.

«Le Vietnam demande aux pays concernés de respecter la souveraineté, le droit souverain et la juridiction du Vietnam en Mer Oriental, d’avoir la responsabilité de faire appliquer le droit international, la CNUDM 1982, sans prendre des actes pour accroître les tensions ; de contribuer à instaurer la confiance, à maintenir la paix, la stabilité, à promouvoir l'ordre international en mer, la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale », a conclu la porte-parole Le Thi Thu Hang.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le Vietnam cherche à vivifier le tourisme de bien-être Le tourisme de bien-être est devenu une tendance majeure dans le monde depuis que la pandémie de COVID-19 et la pollution ont amené les gens à accorder plus d’attention à leur santé.