Le Vietnam conforte son statut de destination mondiale

En raison des coûts raisonnables, de sa politique accueillante ainsi que de son intégration internationale, le Vietnam ne cesse de renforcer son attractivité auprès des investisseurs étrangers dans le secteur manufacturier.

>>Des économistes singapouriens saluent le fort rebond de l'économie vietnamienne

>>La délocalisation des investissements profitera au Vietnam

>>L’économie vietnamienne renoue avec une croissance vigoureuse

Ce n’est pas un hasard si le “Đôi moi“, la réforme économique entreprise au Vietnam en 1986 signifie “Renouveau”. Depuis, le pays connaît une croissance fulgurante, tirée par les investissements directs étrangers (IDE) et les exportations. L’ouverture au commerce international a été un facteur clé de développement mais le Vietnam bénéficiait déjà à l’origine de nombreux atouts : une main-d’œuvre qualifiée et bon marché, un environnement socio-politique stable, des usines qui ont de l’expérience en matière de sous-traitance et un artisanat développé.

La politique sélective d’attraction des investissements du gouvernement vietnamien donne la priorité aux projets de haute technologie.
Photo : VNA/CVN

Depuis la mise en œuvre des réformes économiques, le Vietnam s’est ouvert au commerce extérieur et aux investisseurs étrangers. Il est également devenu un eldorado pour les industries d’externalisation. Le pays est apparu surtout après 2007, lorsqu’un certain nombre de fabricants de vêtements et de chaussures ont déplacé leurs chaînes de production hors de Chine. Mais ce qui ressort vraiment du Vietnam au cours de la dernière décennie, c’est sa capacité à attirer les IDE dans des usines qui assemblent et fabriquent des produits technologiques allant des smartphones aux composants de la télévision.


Avantages comparatifs dans plusieurs secteurs

Le Vietnam, avec ses ports maritimes et ferroviaires en cours d’achèvement, est vu comme une alternative au hub manufacturier chinois. Avant même que les chaînes d’approvisionnement liées au COVID-19 ne soient perturbées, la montée des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine a incité les entreprises technologiques à délocaliser leur production vers d’autres pays, en particulier le Vietnam.

Le secteur manufacturier vietnamien a enregistré une croissance à deux chiffres avant que la pandémie ne provoque une perturbation mondiale. Tout cela a aidé le Vietnam, avec une population d’environ 100 millions d’habitants, à devenir l’une des économies à la croissance la plus forte au monde. De nombreuses prédictions suggèrent que son PIB pourrait dépasser celui de Singapour ces prochaines années si la trajectoire de croissance actuelle se maintient. Selon Oxford Economics, environ 4% des exportations mondiales de produits électroniques proviendront du Vietnam d’ici 2025.

Le pays représente une destination alternative de choix pour les investisseurs, notamment en raison de ses faibles coûts de production, de la stabilité socio-politique, de sa politique accueillante, ainsi que de son intégration internationale. Ensemble, ces facteurs en font et feront encore un lieu attractif pour les investisseurs étrangers dans le secteur manufacturier.

Le Vietnam a établi la liste des secteurs prioritaires, comme l’industrie de haute technologie, la recherche et le développement, les services fondés sur le savoir-faire, le secteur manufacturier et les projets d’infrastructures. Sa position en Asie, couplée à son large accès à la mer, fait du Vietnam un emplacement idéal pour les industries d’exportation. Les investisseurs étrangers peuvent bénéficier de certaines incitations et sont exemptés de tarifs d’importation sur les biens importés pour leur propre utilisation dès lors que ces derniers ne peuvent pas être obtenus localement, incluant les équipements, machines, composants et pièces de machine, les matières premières utilisées dans l’industrie, et les matériaux de construction.

Un nouveau pôle manufacturier mondial

Malgré les impacts ravageurs du COVID-19 sur l’économie mondiale, la politique sélective d’attraction des investissements du Vietnam, en donnant la priorité aux projets de haute qualité, s’est avérée efficace. Dô Nhât Hoàng, chef du Département des investissements étrangers relevant du ministère du Plan et de l’Investissement, a déclaré que grâce à cette politique, les IDE dans des secteurs à haut risque de pollution de l’environnement et utilisant des technologies obsolètes telles que le tissage et la teinture ont diminué, tandis que ceux dirigés dans des projets de haute qualité utilisant des énergies renouvelables ont augmenté.

Notamment, le groupe danois Lego a annoncé un plan de construction d’une usine de 44 ha pour plus d’un milliard d’USD dans la province méridionale de Binh Duong. Les travaux débuteront au second semestre 2022 et l’usine devrait être opérationnelle en 2024. Il s’agira de la première usine neutre en carbone de Lego, dotée d’un système d’énergie solaire, garantissant qu’elle ne causera pas de pollution et ne dégagera ni poussières, ni déchets.

K.C Chen, directeur général adjoint principal de Compal Vietnam Co., Ltd (Taïwan de Chine), a partagé avec joie les activités de son usine d’ordinateurs portables, d’une valeur de 500 millions d’USD à Vinh Phuc. “Nous sommes actuellement un fabricant pour Dell, Google, Amazon... Les activités de production de l’usine sont toujours stables. D’ici la fin du deuxième trimestre, nous emploierons 15.000 travailleurs“, a-t-il exprimé. Démarrant la production en 2019, Compal Vietnam a apporté une contribution positive à la production industrielle dans la province de Vinh Phuc. En plus du projet ci-dessus, Compal - à travers sa filiale - a également investi dans le projet Arcadyan Technology, avec un capital d’investissement de 50 millions d’USD, toujours à Vinh Phuc, spécialisée dans la production de composants électroniques. Compal veut porter son chiffre d’affaires à l’export à 1,5-2 milliards d’USD par an.

Le fait que Compal fabrique des produits de Dell, Google, Amazon... pour l’exportation montre que le Vietnam est en train de devenir véritablement un centre de production mondial, notamment dans l’électronique. En plus des grands noms qui ont leurs propres usines tels que Samsung, Intel, LG..., de plus en plus de fabricants sont présents au Vietnam. Foxconn, Luxshare, Winston, Pegatron, Goertek... en sont des exemples.

Le Vietnam cultive son image de destination sûre, attrayante et prometteuse pour les investisseurs étrangers.

Les investissements étrangers en plein essor

Le vice-président de l’Association vietnamienne des entreprises à capitaux étrangers, Nguyên Van Toan, a remarqué que les atouts du Vietnam en matière de situation géographique, d’environnement des affaires, d’investissement et d’infrastructures l’ont rendu attrayant pour les investisseurs étrangers. Il a conseillé aux localités de développer davantage la qualité des ressources humaines pour se préparer aux projets d’IDE avec les hautes technologies des pays développés. Elles devraient également proposer de meilleures politiques pour stimuler les investisseurs étrangers, tout en renforçant les liens entre entreprises étrangères et locales, améliorant ainsi la valeur et l’efficacité des projets d’IDE.

Selon l’Association générale des commerçants taïwanais au Vietnam, le pays est un maillon important dans la tendance au changement de la chaîne d’approvisionnement en Asie du Sud-Est et de plus en plus d’entreprises taïwanaises souhaitaient d’ailleurs y investir. Les experts de la Banque asiatique de développement (BAD) partagent cet avis. D’après Andrew Jeffries, directeur national de la BAD au Vietnam, à cause du COVID-19 et des fluctuations géopolitiques mondiales, les flux d’investissements mondiaux ont diminué, mais les investissements étrangers au Vietnam ont toujours été en plein essor.


Thê Linh/CVN