02/07/2016 18:19
Pour aider les étudiants maîtrisant plutôt bien la grammaire mais qui n’osent pas, par timidité, s’exprimer dans la langue étrangère qu’ils apprennent, certaines universités de Hô Chi Minh-Ville ont mis en place des cours d’anglais en lien avec le théâtre. Les résultats sont épatants.
>>Efforts conjugués pour relancer le théâtre traditionnel
>>Les pièces de théâtre pour enfants fleurissent cet été

Une pièce de théâtre présentée par les étudiants.

Pour aider leurs étudiants à se montrer plus actifs dans l'apprentissage de l'anglais, nombre d’universités appliquent des méthodes productives telles que des discussions, l'apprentissage par Internet, la création de clubs d’anglais, etc. Mais apprendre la langue de Shakespeare via le théâtre est certainement l’expérience la plus enrichissante pour améliorer son expression orale. Car là, impossible de se cacher.

C’est le cas de l’Université ouverte qui, depuis 2009, propose l’enseignement de l'anglais par le théâtre. D’abord expérimenté dans certaines classes, ce procédé a été généralisé en 2012 à tout l’établissement. Les étudiants ont ainsi mis en scène des pièces en anglais dans des théâtres classiques, notamment le Théâtre municipal. Cela a ensuite été le tour de l’université Nguyên Tât Thành qui, en 2014, a également instauré un programme de théâtre en anglais avec la participation de plus de 300 étudiants de différentes facultés.

Assurance et maîtrise de l’expression orale

Le professeur Pham Ba Van Quân, de l’université Nguyên Tât Thành, souligne que l'apprentissage des langues étrangères en général, et en particulier de l'anglais, grâce au théâtre est une méthode pédagogique effective appliquée dans de nombreux pays à travers le monde. Pour pouvoir jouer dans un grand théâtre, ses étudiants doivent s’investir corps et âme afin de pouvoir pratiquer cette langue étrangère de manière naturelle. Autre atout : cette méthode permet de surmonter le stress et la peur pour faciliter, ensuite, les contacts avec les étrangers. Une compétence essentielle dans la vie professionnelle.

«Auparavant, avec la méthode traditionnelle, les œuvres de la littérature anglaise ou américaine étaient dédaignées pas les étudiants. Mais ce procédé a changé la donne», analyse Nguyên Thi Binh, étudiante à la Faculté de langues étrangères de l'Université ouverte.

Sous la direction des enseignants, les étudiants choisissent leurs rôles. Ils travaillent par groupe pour partager les techniques de prononciation et d'intonation appropriées à chaque personnage.

De quoi susciter des vocations

Les étudiants de l’Université ouverte sur la scène du Théâtre municipal.

Deux formules sont proposées : «Drama in education», où les étudiants interprètent des extraits d’une œuvre en rapport avec leur niveau de classe, et «Theater in education», qui consiste à jouer une pièce entière. Si la seconde formule reste une exception, l’Université ouverte a tenté l’expérience, en organisant deux nuits de spectacle au Théâtre municipal. Cette manifestation a attiré plus de 1.000 spectateurs.

Lê Quang Truc, doyen de littérature de la Faculté de langues étrangères de l’Université ouverte et initiateur de la seconde option dans son établissement, déclare que cette dernière permet de démontrer les compétences acquises durant les cours. Ainsi a-t-il décidé d’investir dans cette voie, même si tout n’a pas été évident à mettre en place.

En 2012, le programme «Oscar Wilde's Night» a été organisé grâce au soutien financier de Truc et à la bonne volonté du théâtre. En 2015, un programme similaire s’y est déroulé avec à l’affiche pas moins de 15 œuvres. Le recteur, emballé par les prestations des étudiants, a ensuite décidé d'investir dans cette activité. Résultat : en 2016, son université a organisé deux soirées consécutives. Une expérience qui devrait être reconduite chaque année désormais.

«Il ne s’agit pas seulement d'aider les étudiants à apprendre l'anglais. C’est pour eux une formidable opportunité de s'exprimer et de découvrir leur potentiel. Pour être debout sur scène, ils doivent travailler ensemble sérieusement, être très créatifs. Je suis heureux d’apporter une méthode efficace d’apprentissage à mes étudiants», ajoute Lê Quang Truc.

À noter aussi que ces pièces se sont déroulées avec la participation de nombreux étudiants d’autres établissements de la ville, afin qu’un maximum d’apprenants en tirent parti.

«J'aime le théâtre et je veux voir comment les étudiants en anglais jouent. Je rêve moi aussi d’être pour la première fois debout sur scène comme eux !», s’exclame Trân Thi My Lan, étudiante en troisième année à l'Université des finances et du marketing, aux anges.

Et elle n’est pas la seule. Le théâtre est devenu une véritable passion pour ces étudiants dynamiques.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le 2e programme de promotion du tourisme : l’accent mis sur la sécurité Une conférence co-organisée par l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le journal en ligne VnExpress à Hanoi le 24 septembre s’est focalisée sur le thème "Stimuler la demande touristique – Expérimenter un Vietnam sûr et attrayant".