Le secteur du textile-habillement s’anime

De nombreuses entreprises de textile-habillement accélèrent leur production pour répondre aux commandes qui arrivent en masse.

>>Textile-habillement : Vinatex déterminé à augmenter la valeur ajoutée de ses produits

>>Les exportations nationales de fibres textiles ont atteint un record

Les travailleurs de la Compagnie générale de confection 10 (May 10) font actuellement de leur mieux pour assurer les délais de livraison des contrats signés au cours du premier trimestre. "Notre situation s’est largement améliorée dernièrement, notamment depuis l’application des règles contenues dans la Résolution 128 du gouvernement qui ont favorisé les affaires de production et de commerce des entreprises", a dit le directeur général de May 10, Thân Duc Viêt.

Grâce à un très bon dernier trimestre, May 10 a affiché une croissance de 17% en 2021. Et cela ne fléchit pas : elle a recruté en 2022 encore 3.000 ouvriers pour l’opération de trois nouvelles usines dans les provinces de Thai Binh (Nord), de Thanh Hoa (Centre) et de Quang Binh (Centre).

Dans un atelier de la Compagnie générale de confection 10 (May 10).
Photo : VNA/CVN

Dès la fin de 2021, de nombreuses entreprises de textile et d’habillement ont reçu des commandes pour le premier trimestre, voire la fin du 3e trimestre de 2022, selon le président de la Compagnie de textile et d’habillement Thành Công, Trân Nhu Tùng. Mais certaines entreprises n’osent pas répondre positivement à toutes, de peur de ne pas être en capacité de produire à plein régime ces prochains mois en manquant de main d’œuvre à nouveau.

De plus, à cause des problèmes de transport logistique, les entreprises devront aussi livrer les marchandises par avion, augmentant de beaucoup les coûts dans ce domaine. Les coûts logistiques restent très élevés, jusqu’à 4 à 5 fois plus élevés qu'avant la pandémie. Les entrepreneurs doivent faire face à d’autres problèmes encore : la pénurie de conteneurs vides, la congestion du transport maritime, les difficultés de livraison des marchandises à temps…

Selon Pham Xuân Hông, président de l'Association du textile et de la broderie de Hô Chi Minh-Ville (AGTEK), depuis le dernier trimestre de 2021, les commandes sont abondantes, laissant augurer une reprise durable de l’activité des entreprises textiles à Hô Chi Minh-Ville et dans les provinces méridionales.

Le représentant de Viêt Thang Jean a déclaré que sa société avait également repris ses activités début d’octobre et qu’elle s'efforçait d'expédier 1,2 million de produits dans huit pays européens. Les vêtements de Viêt Thang Jean étaient sur les étagères de tous les magasins d’Europe pour Noël et le Nouvel An. La société a même reçu des commandes jusqu'à fin juin 2022.

Trois scénarios pour 2022

L’Association des producteurs de textile-habillement du Vietnam (Vitas) a imaginé trois scénarios de chiffre d'affaires à l'exportation en 2022, selon son secrétaire général Truong Van Cân.

En 2022, malgré des évolutions complexes et imprévisibles de la pandémie de COVID-19 dans le monde, l'industrie nationale du textile-habillement connaîtra certainement de nouveaux résultats positifs, notamment grâce à la réouverture de grands marchés tels que les États-Unis et l'Union européenne (UE), et le maintien par le gouvernement de la stratégie "Cohabitation sûre avec le COVID-19".

Dans le premier, la production reprendra durant le quatrième trimestre 2021 et le premier trimestre 2022, avec 80% des employés de retour normalement au travail. Dans ce cas, la valeur d'exportation à atteindre d’ici la fin de l’année pour le secteur est de 42,5-43,5 milliards d'USD.

Dans le deuxième, la production reprendra au même moment mais seulement 70% des employés retourneront au travail et ce taux augmentera de 10 points chaque trimestre. L'objectif fixé sera alors de 40-41 milliards d’USD d’exportation.

Et dans le troisième scénario, seulement 60% employés seront mobilisés au premier trimestre 2022 et ce taux augmentera de 10 points chaque trimestre. Les exportations nationales n’atteindront que 38-39 milliards d’USD.

Thê Linh/CVN