18/12/2019 22:38
Une conférence pour faire le bilan du projet "Amélioration de la capacité de résilience au changement climatique dans la communauté religieuse" a eu lieu le 18 décembre à Huê (Centre).
>>Germanwatch : le Vietnam parmi les pays les plus touchés par le changement climatique
>>Dérèglement climatique : l’agriculture du Tây Nguyên en danger

Les inondations pourraient faire jusqu'à 50 millions de déplacés par an dans le monde en 2100.                                          Photo : AFP/VNA/CVN


La conférence sur l'amélioration de la capacité de résilience au changement climatique dans la communauté religieuse a été organisée par le Centre d’études et d’assistance de la mission sociale Ham Long, l’organisation "Assistance nordique au Vietnam" (NAV/NCA en anglais) et l'organisation Bread for the World (BfDW).

Doté d’une assistance financière de 200.000 euros accordés par l’organisation "Assistance nordique au Vietnam" et l'organisation Bread for the World, le projet a été réalisé par le Centre d’études et d’assistance de la mission sociale Ham Long pendant trois ans (2016-2019) dans quatre villes et provinces que sont Hanoï, Hai Phong, Thua Thiên-Huê et Hô Chi Minh-Ville.

Son objectif vise à accélérer la mission de lutte contre des catastrophes naturelles et la résilience urgente au Vietnam, à aider la communauté des personnes vulnérables à mieux faire face aux risques dus aux catastrophes naturelles et à assister la connexion des services compétents, des organisations sociales et la communauté dans l’élaboration des stratégies d’assistance appropriées en cas de catastrophes.

Le Vietnam est l'un des cinq pays touchés gravement par le changement climatique. Selon les prévisions, dans quelques décennies, quand le niveau de la mer monte un mètre de plus, environ 40% de la superficie du delta du Mékong, 11% de la superficie du delta du fleuve Rouge et 3% de la superficie des provinces du littoral du Vietnam seraient submergés.

Le Parti et l'Etat ont promulgué des politiques et mobilisé des ressources pour faire face au changement climatique. Concrètement, le Vietnam a participé à la Convention-cadre des Nations Unies sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, signée le 11 décembre 1997 à Kyoto (Japon), et adopté plusieurs programmes d'action nationaux en la matière.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.