31/08/2021 07:50
Une grave blessure à l’épaule gauche a perturbé la préparation paralympique du powerlifter Lê Van Công. Et pourtant, cela ne l'a pas empêché de repartir de Tokyo avec une médaille d'argent dans la catégorie des moins de 49 kg.
>>Jeux paralympiques : la médaille d'argent à l'haltérophile Lê Van Công
>>Lê Van Công se pare d’or aux Jeux paralympiques
>>Lê Van Công décroche la première médaille d’or pour le Vietnam

Le powerlifter Lê Van Công fait partie de la génération en or du handisport vietnamien.
Photo : VNA/CVN

Lê Van Công, 37 ans, champion en titre et recordman des Jeux paralympiques de Rio 2016, est arrivé à Tokyo (Japon) avec le statut de grande favorite en force athlétique ou powerlifting en anglais. Gêné par une douleur à l’épaule gauche, il est passé par toutes les émotions lors de l’édition 2020 de ces Jeux, le troisième de sa carrière.

Công a dû vaporiser des analgésiques avant d’entrer dans la compétition face à huit adversaires de taille venus d’Algérie, d’Azerbaïdjan, du Brésil, du Japon, de Jordanie, du Nigeria, de Pologne et de la Turquie.

La dernière décision du staff national sur le poids de la barre a été changée en raison de sa condition physique.

Une médaille d'or manquée pour 100 g

Lê Van Công a soulevé 173 kg, une belle performance mais le même poids qu’Omar Sami Hamadeh Qarada. La médaille d’or a trouvé place autour du cou du Jordanien, vice-champion paralympique en titre, parce qu’en cas d’égalité, le règlement dit qu’il faut examiner les poids corporels des compétiteurs pour les départager, et c’est le plus léger à la pesée qui gagne. Malheureusement pour Lê Van Công qu’Omar Sami Hamadeh Qarada était plus léger de 100g (47,31 kg contre 47,21 kg). Le Vietnamien a donc dû se contenter de l’argent.

Mais jusqu’à ce jour, le record paralympique (183kg) et le record du monde (183,5kg), précédemment établis par Lê Van Công, n’ont pas encore été battus.

Lê Van Công est le powerlifter handisport le plus titré du Vietnam.
Photo : CTV/CVN

"L’entraînement avant les Jeux paralympiques de Tokyo a été très difficile pour moi. À cause de ma grave blessure à l’épaule gauche, j’ai effectué souvent des exercices légers. Dans le passé, je pouvais régulièrement soulever 160 kg, mais récemment, je n’osais soulever qu’environ 130 kg parce que j’avais peur que la blessure s’aggrave et que je ne puisse pas concourir", se souvient Lê Van Công.

Grâce au soutien des médecins du Centre national de l’entraînement sportif 2 et de ceux de l’Hôpital militaire 175, il a récupéré à 60% ses capacités. Puis, il a passé quatre semaines d’entraînement intensif au Vietnam et environ une semaine de préparation au Village olympique à Tokyo. "J’ai dépassé mes propres capacités pour décrocher une médaille pour moi-même et pour le pays", se réjouit Lê Van Công, qui a encouragé les gens à "faire de leur mieux et à ne jamais abandonner. Le succès sera votre récompense".

"Je suis très fier d’avoir vu Lê Van Công briller aux Jeux paralympiques de Tokyo. Il a fait preuve d’un grand effort et d’un bel esprit de compétition. Sa médaille demeure un cadeau très significatif, répondant au soutien et aux encouragements des fans du pays", déclare Nguyên Hông Minh, directeur général adjoint de l’Administration des sports du Vietnam et chef de la délégation paralympique vietnamienne.

Selon lui, Công est l’un des exemples extraordinaires en termes d’espoir, de volonté et d’énergie pour surmonter un handicap et se surpasser. Sa médaille d’argent olympique sera un moteur très important pour ses coéquipiers lors des prochains rendez-vous sportifs internationaux.

Un handicapé qui ne s’est jamais résigné

Lê Van Công (centre), un homme au grand cœur.
Photo : VNA/CVN

Lê Van Công est le powerlifter handisport le plus titré du Vietnam. Il est champion du monde depuis 2014 et détient le record du monde avec 183,5kg. Công est monté sur la plus haute marche du podium des Championnats d’Asie en 2015 et 2017. Il était souvent la meilleure chance vietnamienne pour l’or lors des derniers Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games).

Công partage que le powerlifting lui a apporté beaucoup de choses positives. La première est une bonne santé. La deuxième est une meilleure confiance en lui-même. La troisième, c’est la possibilité de rencontrer des personnes dans la même situation, de se faire des amis, d’accéder à différentes cultures et de faire rayonner l’image de son pays natal dans le monde.

Lê Van Công a un atelier de réparation d’appareils électroménagers. Il travaille aussi avec des amis dans une ferme vivrière. Il est également courtier immobilier occasionnel. Il reçoit un assez bon revenu de ces emplois, mais la pandémie de COVID-19 l’a empêché de travailler. Il a temporairement interrompu ses nombreuses activités et s’est concentré uniquement sur la force athlétique.

"Les revenus provenant du sport pourraient suffire si je vivais seul, mais ils sont insuffisants pour bien nourrir ma famille de quatre personnes", regrette Lê Van Công.

Début novembre 2019, le handisportif a vendu aux enchères sa médaille d’or remportée lors de la Coupe du monde en 2016 pour aider la fille de 16 ans de son voisin à suivre un traitement contre le cancer du foie. Au total, 125 millions de dôngs (près de 5.500 USD), une somme qu’il a reçue d’un homme d’affaires immobilier à Hô Chi Minh-Ville.

"Je ne pense pas revendre mes médailles pour des activités caritatives. C’est possible à l’avenir, qui sait, cela dépend des cas. Je fais toujours des dons aux gens avec ce que je peux produire de ma ferme", confie Lê Van Công.


Sept handisportifs vietnamiens
aux Jeux paralympiques de Tokyo


La délégation vietnamienne à la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo 2020. Photo : CTV/CVN
 
La délégation vietnamienne participant aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 est composée de 15 membres dont sept compétiteurs en lice en force athlétique, natation et athlétisme : Châu Hoàng Tuyêt Loan et Lê Van Công (powerlifting), Vo Thanh Tùng, Trinh Thi Bich Nhu et Dô Thanh Hai (natation) Cao Ngoc Hùng et Nguyên Thi Hai (athlétisme).

Le Vietnam avait remporté une médaille d’or, une d’argent et deux de bronze aux Jeux paralympiques de Rio en 2016.
 

Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.