25/02/2020 23:24
Le Premier ministre (PM) Nguyên Xuân Phuc a demandé aux ministères, agences et localités de rester vigilants et de mettre sérieusement en œuvre des solutions pour lutter contre l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19).
>>Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam demande de garder la vigilance
>>COVID-19 : le Vietnam poursuit ses mesures préventives
>>Les pays aséaniens apprécient le rôle du Vietnam dans la lutte contre le COVID-19

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN


Dans la directive n°10/CT-TTg, le chef du gouvernement a déclaré que le Vietnam avait bien géré l’épidémie grâce à des efforts conjoints, notant que les 16 cas positifs confirmés dans le pays avaient été guéris avec succès.

Cependant, il reste nécessaire de prendre des mesures supplémentaires pour prévenir et combattre l’épidémie, a-t-il souligné.

"Lutter contre l’épidémie, c’est comme combattre les ennemis", a-t-il réitéré, exhortant à une surveillance étroite des passagers voyageant par les rails frontaliers et à une stricte observation des mesures dans les secteurs de l’aviation, du tourisme et des transports.

En vertu de la directive, le Premier ministre a demandé au ministère des Affaires étrangères d’informer la partie chinoise que les citoyens vietnamiens des zones touchées par le nouveau coronavirus en Chine ne sont autorisés à entrer au Vietnam que par des portes frontalières internationales.

Le ministère a également été chargé d’informer la République de Corée, plus grand foyer de coronavirus en dehors de la Chine, et les autres pays et territoires touchés par le COVID-19 des réponses du Vietnam, notamment en refusant l’entrée aux personnes en provenance ou transitant par les régions touchées par le virus.

Même ceux qui sont en mission officielle devront remplir des formulaires de déclaration de santé et être soumis à une quarantaine de 14 jours une fois entrés au Vietnam.

Le ministère des Affaires étrangères doit également dire aux citoyens vietnamiens vivant et travaillant en République de Corée - en particulier dans les régions de Daegu et de Gyeongsangbuk touchées par le virus – d’observer les directives et recommandations sur la prévention de la maladie.

Dans le même temps, il est conseillé aux citoyens vietnamiens d’éviter de voyager dans les régions touchées par le virus, sauf dans les cas nécessaires, et lorsqu’ils rentreront chez eux, ils devront faire face à une quarantaine de 14 jours sans exception.

Le ministère de la Défense a reçu l’ordre de préparer toutes les infrastructures nécessaires pour recevoir les personnes mises en quarantaine qui ne sont pas des cas suspects de COVID-19 mais doivent être surveillées de près.

Le ministère des Communications et des Transports a été prié de rediriger les vols au départ ou à destination des zones touchées de la République de Corée pour atterrir à l’aéroport de Vân Dôn dans la province de Quang Ninh, à l’aéroport de Phu Cat de la province de Binh Dinh et à l’aéroport de Cân Tho dans la ville éponyme.

Le ministère de la Sécurité publique doit pour sa part fournir des informations sur tous les passagers sud-coréens entrant dans les localités vietnamiennes à partir du 11 février afin de procéder à une surveillance et à une mise en quarantaine si nécessaire. 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.