01/07/2020 20:18
Le 1er juillet à Hanoï, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, chef du Comité national de pilotage des prix, a présidé une réunion du comité pour évaluer la gestion des prix au premier semestre et discuter des mesures pour atteindre les objectifs fixés.
>>L’IPC en juin en hausse légère de 0,66% par rapport à mai
>>Hô Chi Minh-Ville : l’IPC en mai en baisse de 0,33% par rapport à avril
>>Hanoi met en œuvre des mesures synchrones pour la relance économique

Nguyên Xuân Phuc a estimé que la maîtrise de l'épidémie de COVID-19 créait des conditions pour le développement. Récemment, le gouvernement a pris de nombreuses mesures pour stimuler la demande intérieure, en particulier le tourisme, l'aviation et les services de détail. Grâce à cela, les activités touristiques sont revenues à un état dynamique, de nombreuses compagnies aériennes ont restauré une grande partie de leurs itinéraires de vol, des hôtels étaient occupés.

Malgré l’évolution complexe de la situation épidémique mondiale, le gouvernement est déterminé à développer l'économie et à stabiliser la macroéconomie. Le Premier ministre a affirmé que "nous sommes déterminés à ne pas permettre le retour de l'épidémie de COVID-19".

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, chef du Comité national de pilotage des prix, a présidé le 1er juillet une réunion du comité pour évaluer la gestion des prix au 1er semestre.
Photo : VNA/CVN

Il a souligné que la protection de la santé des personnes est une grande responsabilité du gouvernement et du Premier ministre. Parallèlement à cela, le pays ne peut pas cesser de se développer. La Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI) ont tous estimé que le monde avait connu une croissance négative cette année. Cinq pays de l'ASEAN à grande échelle économique devraient également connaître une croissance négative. Le Vietnam à lui seul devrait atteindre une croissance de 2,7% cette année.

Selon le Premier ministre, au cours des six premiers mois de l'année, le PIB national était seulement de 1,81%, le niveau le plus bas en dix ans, mais toujours élevé dans le monde. Pour dynamiser l'économie du pays au second semestre, le chef du gouvernement a mis l'accent sur quatre exigences.

La première consiste à atteindre l'objectif de croissance le plus élevé possible et le gouvernement s'efforce de connaître une croissance de 4%. La deuxième est d'assurer la sécurité sociale et de prévenir le chômage. La troisième est de contrôler l'indice des prix à la consommation (IPC) à un maximum de 4%. La quatrième consiste à assurer l'équilibre de l'économie et la réserve alimentaire dans toutes circonstances.

Le chef du gouvernement a demandé au ministère des Finances de collaborer avec les ministères et secteurs concernés pour examiner et mettre à jour les scénarios convenables aux objectifs fixés.

Pour la régulation des prix de certains marchandises, le Premier ministre a confié au ministère de l'Industrie et du Commerce la tâche de soumettre la modification du décret 83 sur le commerce du pétrole, d'utiliser de manière flexible du Fonds de stabilisation des prix des carburants. Il a également demandé aux ministères et secteurs concernés de ne pas augmenter le prix de l'électricité, de réduire le prix de l'eau propre, ainsi que des services du transport et de la logistique, d'ajuster les prix des services médicaux et éducatifs convenables à la vie de la population, d'étudier la politique de réduction des prix ou d'attribution gratuite des manuels aux enfants des ménages démunis touchés par l'épidémie de COVID-19. Il a également demandé de stabiliser les prix de viande de porc, en développant l'élevage de cochons et les importations de cochons vivants, etc.
 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Kiên Giang voit une augmentation des arrivées touristiques en juillet La province de Kiên Giang (Sud) a accueilli près d'un million de visiteurs en juillet, soit une augmentation de 75,3% par rapport au mois précédent.