02/05/2021 23:55
Le Premier ministre Pham Minh Chinh a convoqué dimanche 2 mai une réunion urgente sur la réponse au COVID-19, la 2e réunion du genre au cours des trois derniers jours, alors que l’épidémie évoluait de manière plus complexe.
 >>COVID-19 : Le Vietnam enregistre 20 nouveaux cas, dont 12 exogènes
>>Hanoï émet des recommandations pour les personnes de retour des vacances
>>COVID-19 : le ministère de la Santé exhorte à fermer les services non essentiels

Le Premier ministre Pham Minh Chinh lors de la réunion urgente sur la réponse au COVID-19, le 2 mai à Hanoï. Photo : VNA/CVN
Ces derniers temps, nous avons dirigé et mis en œuvre de manière drastique la prévention et le contrôle de l’épidémie, avec l’engagement actif de tout le système politique. Jusqu'à présent, la situation reste pour l’essentiel sous contrôle. Cependant, l’épidémie est devenue plus complexe et imprévisble, a-t-il déclaré.

Il a demandé au Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19 de réévaluer d’urgence la situation et le travail de prévention et de lutte contre l’épidémie, d’en analyser les causes subjectives et d’examiner les responsabilités des agences, organisations, localités et particuliers qui n’ont pas strictement observé les règles de prévention et de lutte contre le COVID-19; et de discuter des solutions optimales pour enrayer et prévenir l’épidémie.

Le chef du gouvernement a exhorté toutes les villes et provinces à lancer tous les plans de réponse au COVID-19 afin de détecter, d’isoler et d’éradiquer rapidement l’épidémie. Il a ordonné aux localités d’arrêter les rassemblements de masse, de réprimer l’immigration illégale, d’accélérer le processus de vaccination contre le virus et de rechercher des moyens d’étendre la capacité de dépistage. Mettant en garde contre "un prix élevé" à payer pour la négligence, la subjectivité et le manque de vigilance dans la lutte contre l’épidémie, il a demande de mobiliser la force globale pour le combat contre l'épidémie.

Après plus d’un mois sans nouvelle contamination locale, le Vietnam a dépisté jeudi 29 avril un nouveau foyer d’infection dans la province de Hà Nam (Nord) avec treize personnes testées positives au SARS-CoV-2.

Le chef du gouvernement a demandé au Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19 de réévaluer d’urgence la situation de prévention et de lutte contre l’épidémie. Photo : VNA/CVN

Le ministère de la Santé et les autorités des provinces ayant les cas contacts avec les patients de Hà Nam ont activé leurs opérations de retraçage et d’isolement des porteurs potentiels. Les particuliers et collectifs ayant provoqué la transmission du virus à la communauté seront passibles aux sanctions pénales.

Protéger la santé du public constitue la priorité du gouvernement qui combat la pandémie comme un ennemi invisible, a souligné la veille le Premier ministre Pham Minh Chinh. Il a également rappelé la nécessité de réaliser le double objectif qui consiste à éradiquer l’épidémie et à faire décoller la croissance économique.

Dans l’immédiat, il convient de renforcer le bouclier préventif dans les régions à risque, les zones frontalières et les provinces ayant des foyers d’infection, en l’occurrence. Il faut strictement appliquer le protocole sanitaire du gouvernement dans l’ensemble du territoire.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Hanoï accueille 2,9 millions de touristes au premier semestre Au premier semestre, le nombre de touristes à Hanoï est estimé à 2,9 millions, en baisse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Service municipal du tourisme.