27/08/2018 08:48
Le Premier ministre (PM) japonais Shinzo Abe a annoncé dimanche 26 août sa candidature à l'élection interne du Parti libéral-démocrate (PLD), qui aura lieu le mois prochain.
>>Japon : Abe reporte une hausse de TVA et convoque des élections générales
>>Japon : l'ancien chef du parti au pouvoir démissionne avec 51 de ses partisans

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe (gauche) et l'ancien ministre de la Défense Shigeru Ishiba. Photo: Kyodo/VNA/CVN

"Je suis déterminé à diriger le Japon trois ans de plus en tant que président du PLD et Premier ministre", a déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe à la presse à Tarumizu, dans la préfecture de Kagoshima (Sud-Ouest du Japon).

Cette élection, qui aura lieu le 20 septembre, se jouera probablement entre M. Abe et l'ancien ministre de la Défense Shigeru Ishiba. L'élection interne du parti au pouvoir décidera non seulement du président du PLD mais également du Premier ministre de la nation.

Si M. Abe, 63 ans et actuel favori soutenu par cinq des sept courants du parti l'emporte, son troisième mandat à la tête du Japon en fera le Premier ministre à la plus grande longévité dans l'après-guerre.

En 2015, M. Abe n'avait rencontré aucune opposition et avait été élu pour un deuxième mandat de trois ans consécutif. L'ancien ministre de la Défense Shigeru Ishiba, 61 ans, a officiellement déclaré sa candidature le 10 août et a depuis déclaré que si M. Abe pouvait être candidat sans opposition, cela menacerait la démocratie au Japon. M. Ishiba, député de la chambre basse, a par le passé critiqué M. Abe et ses politiques.

Ce sera la troisième fois que ce politicien expérimenté briguera la présidence du parti au pouvoir. La campagne officielle pour la direction du PLD devrait commencer le 7 septembre.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Les voyagistes anticipent une forte hausse des commandes au Têt Les voyagistes basés à Hanoi tablent sur une croissance de 30% du nombre de touristes durant les fêtes de fin d’année, les gens profitant de 4 jours fériés au Nouvel An occidental et 9 autres au Nouvel An lunaire pour prendre leurs vacances.