12/09/2018 23:09
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a reçu, mercredi 12 septembre à Hanoï, le professeur Klaus Schwab, créateur et président du Forum économique mondial.

>>Ouverture du Forum économique mondial sur l’ASEAN 2018 à Hanoï
>>Réseau de la diaspora: ressources potentielles encore inexploitées
>>Les grandes priorités du WEF ASEAN 2018
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) reçoit le professeur Klaus Schwab, créateur et président du Forum économique mondial.
Photo: VNA/CVN


Le chef du gouvernement vietnamien a demandé au Forum économique mondial (WEF) de soutenir les initiatives du Vietnam s’agissant de la promotion de la coopération entre le WEF et l’ASEAN dans le futur.


Il a également proposé au WEF d’appuyer activement et de donner des consultations au Vietnam pour que le pays puisse améliorer sa capacité et se préparer bien à la révolution industrielle 4.0.


De son côté, le professeur Klaus Schwab a exprimé sa forte impression devant la croissance rapide et le changement "spectaculaire" du Vietnam après des années, tout en appréciant hautement son rôle et sa position au sein de l’ASEAN et dans la région.


Klaus Schwab a attaché de l'importance à l'accord de coopération avec le Vietnam conclu lors du Forum économique mondial de Davos 2017, soulignant que le Vietnam était le premier pays dans la région à signer cet accord avec le WEF.


Il a affirmé que le WEF s’engageait à coordonner avec le Vietnam pour mettre en œuvre efficacement cet accord et à soutenir le Vietnam dans l’amélioration de la capacité pour participer à la révolution industrielle 4.0. 


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.