09/06/2021 22:30
Lors d’une séance de travail tenue mardi 8 juin avec les ambassadeurs d'Australie, de France et de Suisse au Vietnam, le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a demandé à leurs pays de créer des conditions pour que le Vietnam ait accès aux vaccins contre le COVID-19.
>>Le Onze national fait don de 300 millions de dôngs au Fonds de vaccins anti-COVID-19
>>Priorité aux vols transportant des vaccins contre le COVID-19

Panorama de la séance de travail, le 8 juin à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

À cette occasion, le ministre de la Santé a remercié ces pays pour leur soutien aux soins de santé de la population vietnamienne ainsi qu’à la prévention et au contrôle du COVID-19, y compris leur soutien en termes d’accès aux vaccins contre le coronavirus via le Mécanisme COVAX, lequel est actuellement la plus grande source d’approvisionnement en vaccins contre le SARS-CoV-2 pour le Vietnam.

Nguyên Thanh Long a également fait part de son souhait que les pays travaillent avec le Mécanisme COVAX afin que ce dernier puisse fournir prochainement des lots de vaccins supplémentaires au Vietnam, car le Vietnam a un besoin urgent de vaccins pour sa population dans le contexte actuel.

Soulignant les efforts de son ministère pour accéder aux vaccins, le ministre vietnamien a déclaré espérer que l'Australie, la France et la Suisse continueraient de prêter attention au Vietnam pour l’aider à accéder à davantage de vaccins contre le COVID-19.

Lors de la réunion, les ambassadeurs d'Australie, de France et de Suisse ont tous déclaré apprécier les résultats obtenus par le Vietnam dans la lutte contre le COVID-19 et ont souligné qu'ils continueraient à coopérer avec le Vietnam.

Soutiens australiens

Pour l’Australie, le ministère vietnamien de la Santé a proposé d'utiliser des aides australiennes pour acheter du vaccin Pfizer pour les enfants vietnamiens âgés de 12 à 18 ans, tout en souhaitant que l'Australie fournisse davantage de vaccins au Vietnam.

L’ambassadrice australienne au Vietnam, Mobyn Mudie, a déclaré que le gouvernement australien mettait activement en œuvre des solutions de soutien pour pouvoir fournir davantage de vaccins contre le COVID-19 au Vietnam.

Selon elle, l'Australie produit actuellement des vaccins contre le COVID-19. Par conséquent, la partie australienne espère que dans six mois, elle sera en mesure de fournir directement des vaccins au Vietnam.

L’ambassadrice australienne Mobyn Mudie (gauche) lors de la séance de travail avec le ministère de la Santé, le 8 juin à Hanoï.
Photo : MDS/CVN

De son côté, l’ambassadeur suisse Ivo Siebber a indiqué que les entreprises pharmaceutiques suisses au Vietnam avaient toutes affirmé leur volonté de soutenir le Vietnam, en particulier dans les activités de prévention et de contrôle du COVID-19, y compris l'accès aux vaccins.

Le ministre Nguyên Thanh Long a déclaré souhaiter que les sociétés pharmaceutiques DKSH et Zuellig Pharma accélèrent la fourniture de vaccins au Vietnam. Zuellig Pharma est l'unité autorisée par Moderna à apporter 5 millions de doses de vaccin au Vietnam. Hô Chi Minh-Ville avait discuté avec le ministère de la Santé pour acheter toutes ces doses.

L'ambassadeur Ivo Siebber a souligné qu'il transmettrait le souhait du ministre vietnamien de la Santé de recevoir des vaccins du Mécanisme COVIX dans les meilleurs délais. Il a également déclaré que les sociétés DKSH et Zuellig Pharma travailleraient avec le ministère vietnamien de la Santé pour trouver le moyen le plus rapide d'apporter du vaccin Moderna au Vietnam.

Transfert de technologies 

Pour la France, le ministre de la Santé a déclaré espérer que les deux parties coopéreraient dans l'échange et le transfert de technologies pour aider le Vietnam dans le développement et la production de vaccins.

L'ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery, lors de l'événement, le 8 juin à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

L'ambassadeur Nicolas Warnery a noté les propositions du Vietnam sur le renforcement des échanges pour un transfert de technologies. Selon lui, la partie française étudie les propositions du Vietnam.

L'ambassadeur de France a proposé d'importer du vaccin Johnson & Johnson et d’utiliser ce vaccin pour la vaccination de la communauté française au Vietnam, avec une priorité accordée aux personnes de plus de 55 ans.

Le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a affirmé son soutien à la proposition de la France d'importer des vaccins sous une forme non commerciale. Le responsable du secteur de la santé du Vietnam a émis son souhait d’accéder aux vaccins contre le COVID-19 que la France avait achetés mais n'avait pas utilisés, ainsi qu’à d'autres sources de vaccin.

Le ministre Nguyên Thanh Long a indiqué que les ambassades pouvaient importer des vaccins contre le COVID-19 sous une forme non commerciale pour la vaccination de leurs citoyens au Vietnam. Le ministère de la Santé le soutiendra, a-t-il affirmé.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Un symbole de Hanoï sous le ciel du Sud Qui dit chùa Môt Côt (pagode au pilier unique) dit Hanoï. Néanmoins, il en existe à Hô Chi Minh-Ville une autre, de même forme et de même taille. Un témoin de l’attachement des gens du Sud envers la capitale millénaire.