26/11/2020 11:47
Durant le troisième trimestre, le marché immobilier a été relativement calme. Il semble en effet qu’un temps de latence soit nécessaire pour trouver un nouvel élan après la deuxième vague du COVID-19.
>>Les fusions et acquisitions se modéreraient à 3,5 mds d'USD en 2020
>>Environ 16.000 étrangers achètent des maisons au Vietnam

Vue aérienne des immeubles résidentiels en banlieue de Hanoï.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

L’Association de courtage immobilier du Vietnam a indiqué qu’au 3e trimestre, le pays a compté plus de 73.000 produits immobiliers résidentiels vendus sur le marché dont près de 47.000 appartements et 27.160 bâtiments de milieu de gamme. Toutefois, ces articles proviennent principalement des stocks des trimestres précédents.  

À Hanoï, lors du 3e trimestre, plus de 3.000 appartements ont été vendus, chiffre apparemment important mais représentant une baisse de 50% en glissement annuel. C’est même la chute la plus importante de ces cinq dernières années.

Pour le segment de la villa, le pouvoir d’achat se montre aussi très faible. Pham Ngoc Thiên Thanh, représentante de la Compagnie de courtage immobilier CBRE au Vietnam explique "la raison de cette situation provient surtout des mesures de lutte contre l’épidémie (distanciation sociale, limite de rassemblement dans les lieux publics…) qui stagnent les transactions commerciales. Il faut du temps pour que le marché reprenne son cours", affirme-t-elle

Au niveau de la mégapole du Sud, on observe aussi une baisse de 70% par rapport à la même période 2019. "Alors que le nombre d’immeubles proposés à la vente est modeste, le taux de transactions réussies atteint 70% du total (de transactions). Cela preuve que les clients s’intéressent encore au marché immobilier malgré l’épidémie", fait savoir Mme Thanh.

Bon signe de relance

Au 4e trimestre, le marché rentre dans une phase plus animée grâce à une série de promotions et de présentation des produits. À Hanoï, les investisseurs boostent la vente des projets : Vinhomes Smart City, Imperia Smart City, Matrix One, The Zei… Bien que le marché soit encore morose, les projets de qualité séduisent toujours la clientèle. Tous les appartements de Mipec Rubik 360 dans la rue de Xuân Thuy, arrondissement de Câu Giây, se sont par exemple vendus rapidement.

Fin octobre, le groupe Tân A Dai Thành a commencé à vendre ses bâtiments du projet Meyhomes Capital Phu Quôc. Des dizaines d’appartements résidentiels et de locaux commerciaux se sont écoulés en quelques heures. Pour être attractif, le groupe applique de nombreuses promotions et offrent des cadeaux pour les nouveaux propriétaires.

Selon le groupe immobilier Jones Lang LaSalle, JLL, le marché témoigne de bons signes de reprise. Il devrait y avoir d’ici la fin de l’année de 13.000 à 17.000 appartements mis en vente dans la capitale et à Hô Chi Minh-Ville.

Scénario rose pour la fin d’année 

Pour le segment de la villa, le pouvoir d’achat se montre aussi très faible.

Les experts affirment que le contrôle efficace de la pandémie du COVID-19 dans le pays a permis une reprise de la croissance économique nationale et que cela dynamisera le marché immobilier.

À la place du scénario morose attendu, certains experts prédisent que les prix des maisons à Hanoï au 4e trimestre auront tendance à augmenter légèrement, d’environ 1,4% en glissement annuel.

Quant à l’achat de terrain nu, les clients portent encore un grand intérêt aux parcelles de moins d’un milliards de dôngs. La capitale et les localités au Nord connaîtront certainement une meilleure croissance qu’à Hô Chi Minh-Ville et celles au Sud.

Nguyên Quôc Anh, directeur général adjoint de la page batdongsan.com.vn (une des plates-formes commerciales immobilières les plus importantes au Vietnam) estime que "la fin d’année reste toujours le moment où le marché s’agite le plus. En ce qui concerne du prix, le marché n’aura pas de changement notable, sauf une légère hausse dans certains segments", informe-t-il.

My Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Présenter la beauté vietnamienne sur les plateformes numériques Ces derniers temps, malgré les impacts de la pandémie de COVID-19, l'Administration nationale du tourisme mène toujours des activités pour promouvoir l'image touristique du pays sur les plateformes numériques.