Le kinh la buông, livre ancien des Khmers

Le kinh la buông est un livre ancien Khmer, rare et précieux, dont les pages sont en Corypha lecomtei (nom botanique), une sorte de papier. L’ouvrage a été reconnu comme patrimoine culturel immatériel national par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

>>Ouverture de la 6e Journée du livre au Vietnam

>>Journée "Livres - Connecter connaissances et développement"

Il s’agit d’un document qui n’est utilisé que lors d’occasions importantes telles que la fête bouddhique du Vesak, les fêtes Kathina, Thvai Pres Khe et Sene Dolta.

Écrit en ancien khmer, ou en pali, et apparu au XIXe siècle, le kinh la buông comprend quatre genres: sutra; ancien conte populaire; festivités, jeux folkloriques et éducation morale populaire. Chaque ensemble de l’ouvrage est divisé en quatre à dix tomes. Et chacun des tomes compte entre 20 et 60 pages. Environ une trentaine de pagodes khmères, dans les deux districts de Tri Tôn et de Tinh Biên de la province d’An Giang (delta du Mékong), préservent plus d’une centaine d’ensembles du kinh la buông.

En plus de posséder des valeurs artistiques propres aux Khmers, ce livre ancien revêt une signification importante dans la vie spirituelle et religieuse de ceux-ci.

Texte et photos: Thoai Trung - Công Mao/DTMN/CVN

Le bonze supérieur Chau Soc Pholly a conservé le plus grand kinh la buông du Vietnam regroupant 120 tomes.
L’ensemble du sutra a été écrit sur du Corypha lecomtei.
Vieux de plus de 100 ans, les ensembles du sutra sont préservés à la pagode de Xvayton, district de Tri Tôn.
Le kinh la buông revêt une signification importante dans la vie spirituelle et religieuse des Khmers.
back to top