30/06/2021 10:39
De nombreux représentants d’organisations internationales au Vietnam, d’entreprises domestiques et étrangères, Vietnamiens dans le pays et d’outre-mer ont fait l'éloge de la solidarité et du sens des responsabilités de la population dans la lutte contre la pandémie à travers l'initiative du Fonds de vaccins anti-COVID-19.
>>COVID-19 : 50 correspondants étrangers au Vietnam vaccinés
>>COVID-19 : le Vietnam approuve d'urgence le vaccin Moderna
>>De nombreuses entreprises sud-coréennes soutiennent le Fonds de vaccins contre le COVID-19

Bien que le Vietnam soit connu comme l'un des pays les plus efficaces au monde dans la maîtrise du COVID-19, avec de faibles taux d'infection et de mortalité, la pandémie est toujours compliquée, avec des résurgences de foyers épidémiques dues à des variants venus du Royaume-Uni et de l'Inde.

En vue d'un retour rapide à une vie normale, le Parti et l'État ont mis en œuvre une vaccination gratuite et précoce pour l'ensemble de la population afin d'obtenir une immunité collective, et cela devra être maintenu chaque année.

"La vaccination est une solution fondamentale, à long terme, décisive et stratégique pour échapper à la pandémie de COVID-19", a souligné le Premier ministre Pham Minh Chinh.

Le Vietnam est en train de négocier avec des producteurs de vaccins pour être en mesure de vacciner 75% de sa population. 
Photo : VNA/CVN

Selon le ministère de la Santé, le pays a besoin de 150 millions de doses de vaccins pour atteindre l’immunité collective (pour quelque 75% de la population vaccinée). Le total des financements est estimé à plus de 25.000 milliards de dôngs, soit environ 1,09 milliard d'USD. Concrètement, plus de 900 millions d'USD seront destinés à acheter des vaccins, le reste sera alloué au transport, à la conservation, à la distribution et à l’injection. Le budget de l’État consacré au programme de vaccination est estimé à environ 690 millions d’USD.
 
Générosité et unité du peuple
pour vaincre la pandémie

Au regard du budget important pour la vaccination de toute la population, le gouvernement entend ouvrir les contributions au plus grand nombre. "Le point de vue du gouvernement est de mobiliser toutes les ressources de la société pour que les habitants puissent avoir accès aux vaccins le plus tôt possible et que la vie normale revienne rapidement", a indiqué le Premier ministre.

Le gouvernement a ainsi décidé de créer le 5 juin un Fonds de vaccins anti-COVID-19 dans le but de collecter les donations de manière efficace auprès de sa population pour, avec les ressources de l'État, réaliser efficacement la ''stratégie vaccinale'', comprenant l'achat et l'importation de  vaccins, le transfert de technologies de recherche et de production dans le pays pour vacciner les gens. 

Pham Minh Chinh a souligné que ces dernières années, avec la direction drastique des autorités de tous les niveaux, du central au local, de l'ensemble du système politique et avec la réponse de tout le peuple, le Vietnam a été reconnu comme un modèle dans le monde en termes de réalisation du "double objectif" de prévention et de contrôle de l’épidémie et de développement socio-économique. "Cependant, l'épidémie de COVID-19 devient de plus en plus compliquée, nous obligeant à disposer de nouvelles mesures antiépidémiques et à appliquer largement la technologie pour atteindre ce +double objectif+", a-t-il estimé.

Le chef du gouvernement a affirmé que le pays s'était efforcé de lever les obstacles en termes de mécanismes, afin d'avoir rapidement des vaccins pour une vaccination gratuite de l'ensemble de la population. D'après lui, le Fonds de vaccins anti-COVID-19 est un symbole de solidarité, d'humanité, de confiance et de compassion, afin que le pays puisse surmonter les difficultés. "L'unité du peuple est essentielle pour vaincre la pandémie et revenir à une vie normale, paisible et sûre", a-t-il déclaré.

Un Fonds de solidarité

Le Fonds de vaccins contre le COVID-19 a reçu une réponse enthousiaste, des contributions actives et volontaires d'un grand nombre d'entreprises vietnamiennes, de sociétés et organisations étrangères implantées au Vietnam, ainsi que de bien des gens. Le Parti, l'État et le gouvernement du Vietnam apprécient toutes les contributions des personnes et entreprises, quelle que soit leur taille, et assureront la gestion et la supervision des activités du Fonds de manière transparente et conformément aux principes, objectifs et lois, au service de la santé et du bonheur de la population et de la production stable des entreprises, dont celles à participation étrangère.
 
La diaspora vietnamienne a vivement participé au soutien au Fonds. Les Vietnamiens des  quatre coins du monde s’orientent vers le pays dans un même élan de solidarité. Pourtant, certaines forces hostiles ont des paroles incorrectes, défigurant par exemple que les autorités du Vietnam déguisent la mobilisation de fonds de vaccins pour un autre but, ou que les habitants versent annuellement les impôts mais doivent encore payer les vaccins. C’est totalement faux ! La générosité, la solidarité et le consensus sont une tradition séculaire du peuple vietnamien. Dans le passé, après la Déclaration d'Indépendance nationale le 2 septembre 1945, le Président Hô Chi Minh  lança un Fonds appelé "Indépendance" pour mobiliser de l’argent et de l’or de toutes couches sociales afin d'édifier le pays. Ce Fonds mobilisa en une semaine 20 millions de dôngs et 370 kg d’or. Cette tradition a largement été observée pendant les guerres contre les envahisseurs étrangers. Les Vietnamiens sont prêts à donner leurs biens et même leur vie pour la Patrie.

Le pays poursuit l’objectif d’une vaccination gratuite rapide pour l'ensemble de sa population afin de parvenir à une immunité collective, le considérant comme une solution fondamentale, à long terme, décisive et stratégique pour contenir la pandémie. Dans le même temps, le Parti et l'État considèrent que le consensus, la solidarité du peuple et la mobilisation des ressources sociales comme des facteurs importants pour faire reculer l’épidémie.


Opinions d’institutions étrangères

Le Dr Kidong Park, représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Vietnam, a déclaré que cette mobilisation de fonds était menée en temps opportun et conformément à l’initiative mondiale de vaccination.

Le coordonnateur résidant des Nations unies au Vietnam, Kamal Malhotra, a affirmé que cette initiative a reçu le soutien de l’ONU. Il a noté qu’il ne devrait y avoir qu’un seul Fonds au niveau national, sous la supervision et la direction du gouvernement.

Saluant l’inauguration du Fonds de vaccins anti-COVID-19, Carolyn Turk, directrice nationale de la Banque mondiale (BM) au Vietnam, a indiqué que le gouvernement vietnamien avait pris une bonne mesure en accélérant la campagne de vaccination.

D'après la représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Vietnam, Caitlin Wiesen, une étude du PNUD montrait que les Vietnamiens étaient très favorables aux mesures de prévention et de contrôle du COVID-19 du gouvernement.

L’ambassadeur Giorgio Aliberti, chef de la délégation de l’Union européenne au Vietnam, a déclaré que la création dudit Fonds était importante dans la stratégie du Vietnam dans la lutte contre la crise sanitaire, ajoutant que le gouvernement vietnamien jouait un rôle central dans la mobilisation et la connexion des ressources.
 
Thê Linh/CVN

* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental N°84 daté du 29 mai 2020 sur les mesures pour remédier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, débloquer les investissements publics et assurer la sécurité sociale dans le contexte de pandémie de COVID-19.
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.