11/06/2021 22:58
Au cours des cinq premiers mois de cette année, le taux de décaissement des prêts étrangers a atteint seulement plus de 7,5%.
>>Une dette maîtrisée pour une croissance durable
>>Les décaissements des capitaux de la Banque mondiale ont augmenté de 55%

Sur le chantier de l'autoroute Cam Lô - Son La.
Photo : VNA/CVN

Ce taux était trop faible, a estimé le 11 juin le vice-ministre des Finances, Trân Xuân Hà, lors d'une conférence avec les ministères et branches pour évaluer le décaissement des aides publiques au développement (APD) en cinq mois et des mesures pour augmenter le décaissement d'ici à la fin de l'année.

Le vice-ministre Trân Xuân Hà a demandé aux ministères, branches et aux propriétaires de projets de prendre des mesures plus drastiques pour achever la tâche de décaissement.

Selon les données du ministère des Finances, au 10 juin, le décaissement des plans d'investissement public en 2021 provenant de sources étrangères des ministères et branches était de 1.253 milliards de dôngs (54,6 millions d'USD), soit 7,53% des estimations assignées.

Selon le ministère des Finances, la lenteur des décaissements de l'APD est dû à l'impact de la pandémie de COVID-19, l'inachèvement des procédures d'investissement du projet et la lenteur dans le dégagement du terrain.

À cette occasion, le ministère des Finances a également demandé à celui du Plan et de l'Investissement de collaborer avec les organes concernés pour faire le bilan et évaluer le décaissement des capitaux d'investissement publics ces derniers temps, afin de mieux identifier les difficultés et de proposer des solutions à les remédier.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.