23/05/2020 17:15
L’Estonie a organisé vendredi 22 mai une réunion consacrée à la cyberstabilité, aux cybernormes et au droit international dans le cadre de sa présidence du Conseil de sécurité de l’ONU.
>>Le Conseil de sécurité examine la situation au Soudan du Sud
>>Renforcement de la coopération ONU - ASEAN dans le maintien de la paix

Une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU à New York.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Conseil de sécurité et les autres États membres de l’ONU ont été informés par des experts mondiaux : la secrétaire générale adjointe et haute représentante de l’ONU pour les affaires de désarmement Izumi Nakamitsu, le directeur général de l’Agence de cybersécurité de Singapour, David Koh, et le directeur de la politique technologique du Centre d’études stratégiques et internationales James Lewis.

S’exprimant lors de la réunion, la secrétaire générale adjointe de l’ONU Nakamitsu Izumi, s’est déclarée préoccupée par la tendance à la hausse des cyberattaques utilisant les technologies de l’information, qui se sont produites en moyenne tous les 39 secondes, en particulier dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Elle a déclaré que les États membres de l’ONU ont fait de grands progrès dans la mise en place d’un cadre juridique des activités liées aux technologies de l’information, avec un consensus en faveur de règles volontaires régissant le comportement national dans le cyberenvironnement, ainsi que des mesures visant à instaurer la confiance et à renforcer les capacités.

La secrétaire générale adjointe de l’ONU a cependant estimé que le cadre mondial de la cybersécurité est encore rudimentaire, d’où la nécessité pour les gouvernements de se coordonner étroitement, de promouvoir une compréhension commune, de partager leurs expériences et coordonner leurs ressources, dans le but de mettre en œuvre "Un  monde. Un réseau. Une vision".

Lors de la réunion, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam à l’ONU a affirmé que le Vietnam soutient la construction d’un cyberenvironnement sûr, convivial, ouvert et stable, répondant aux besoins et intérêts légitimes des pays et des peuples, contribuant au maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Affirmant que le droit international, y compris les principes de base, est appliqué dans le cyberespace, il a estimé que la coopération entre les pays et entre les pays et le secteur privé est nécessaire, mais qu’elle doit être fondée sur les besoins et les exigences du pays concerné.

L’ambassadeur Dang Dinh Quy a partagé que la cybersécurité, la coopération pour renforcer les capacités et la réponse aux cyberincidents est l’une des priorités des activités de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

En 2020, le Vietnam, en tant que président de l’ASEAN, a organisé avec succès et en toute sécurité deux Sommets spéciaux de l’ASEAN et de l’ASEAN+3 sur le COVID-19, a-t-il fait savoir.

Cette réunion est co-organisée par les membres du Conseil de sécurité, la Belgique, la République dominicaine, l’Indonésie et le Kenya. L’événement on s’est tenue sur la plateforme sécurisée d’événements virtuels Hybridity, qui a été développée en Estonie.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...