Assemblée nationale
Le Comité permanent discute de la loi amendée sur la protection des consommateurs

Le Comité permanent de l'Assemblée nationale (AN) a examiné le projet de loi amendée sur la protection des droits des consommateurs lundi 15 août dans le cadre de sa session mensuelle.

>>Projet de loi : les droits des consommateurs doivent être pleinement protégés

>>Protéger les intérêts des consommateurs dans la nouvelle normalité

Lors de la session mensuelle de l'AN, le 15 août à Hanoï.

En soumettant le projet de loi amendée, le ministre de l'Industrie et du Commerce Nguyên Hông Diên a déclaré que les amendements visent à protéger les droits des consommateurs, à combler les lacunes de la loi de 2010 et à contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes et à stimuler le développement socio-économique.

Il a noté que le projet, composé de sept chapitres avec 80 articles, est basé sur les articles fondamentaux de la loi actuelle et est conforme au système juridique existant ainsi qu'aux traités internationaux auxquels le Vietnam est partie.

Présentant un rapport de vérification, Lê Quang Huy, président du Comité de l'AN pour la science, la technologie et l'environnement, a convenu de la nécessité de réviser la loi, notant qu'il est nécessaire de prêter attention à la croissance de nouveaux modèles d'affaires et de consommation, à la protection de l'être humain droits en vertu de la Constitution de 2013, la coordination entre les autorités et l'engagement des parties privées dans la protection des consommateurs, ainsi que les violations croissantes des droits des consommateurs.

Lors de la réunion, les participants ont déclaré qu'après 12 ans d'application, la loi avait fortement contribué à promouvoir la protection des droits des consommateurs. Cependant, la loi doit être modifiée pour s'adapter aux changements dans la production et les affaires, ainsi qu'aux nouvelles exigences en matière de protection des consommateurs.

Le président de l'AN, Vuong Dinh Huê, a souligné la nécessité de garantir que la loi puisse protéger les groupes vulnérables car ils souffrent souvent de plus de désavantages que les vendeurs.

Pendant ce temps, le président de la Commission des affaires économiques de l'AN, Vu Hông Thanh, a souligné l'importance de réviser la loi de manière à protéger les consommateurs sur le cyberespace, en particulier leurs informations personnelles.

VNA/CVN