23/11/2020 23:19
Le Vietnam sera l’un des rares pays au monde à enregistrer une croissance économique positive en 2020 malgré un effondrement mondial du commerce, des voyages et des investissements causé par la pandémie de COVID-19, a écrit l’Asia Times dans un article paru le 20 novembre.
>>Le Vietnam, l'unique gagnant économique en Asie du Sud-Est
>>ASEAN 2020 : un journal singapourien apprécie les succès du Vietnam
>>Économie : le Vietnam est une histoire de développement inspirante

La croissance du PIB du Vietnam est tirée par la fabrication et les exportations.
Photo : VNA/CVN

Le succès économique relatif du Vietnam est quelque peu surprenant étant donné que le gouvernement a toujours soutenu qu’il ne ferait pas passer la reprise économique avant la santé publique, a estimé un article de l’Asia Times paru le 20 novembre (https://asiatimes.com/tag/vietnam/).

Le Vietnam fait non seulement l’envie de ses voisins d’Asie du Sud-Est frappés par le COVID, qui devront tous faire face à de sévères contractions économiques cette année et à des reprises marginales en 2021, mais il a été également plébiscité pour sa résilience.

L’Indice de puissance asiatique du Lowy Institute, publié le mois dernier, a révélé que l’image internationale du Vietnam était l’une des meilleures améliorations de la région Asie-Pacifique cette année, avec un score d’influence diplomatique gagnant de six points de pourcentage.

Le Lowy Institute a également constaté plus tôt cette année que le Vietnam avait procuré la troisième meilleure amélioration de sa réputation internationale en raison de sa gestion de la pandémie de COVID-19.

Selon le journal, à certains égards, le Vietnam avait des avantages sur ses voisins d’Asie du Sud-Est. Tout comme la Chine, la croissance de son PIB est tirée par la fabrication et les exportations, qui sont plus faciles à maintenir pendant une pandémie que les secteurs dépendant de la consommation intérieure.

Le secteur des services représentait 45% du PIB vietnamien l’année dernière, mais n’a augmenté que de 3,2% au premier trimestre 2020, contre 6,5% à la même période l’année dernière.

L’économie du Vietnam est également moins dépendante que les autres États d’Asie du Sud-Est du tourisme, qui représentait 9% de son PIB en 2018, contre 32% pour le Cambodge et 20% pour la Thaïlande. Il a donc subi moins de pression en raison de l’effondrement des voyages internationaux.

Le Vietnam est également entré en 2020 après deux ans de flux d’investissements directs étrangers robustes. Au cours des neuf premiers mois de l’année, le Vietnam a enregistré 21,2 milliards de dollars d’investissements directs étrangers.

Le pays a également ratifié un accord de libre-échange avec l’Union européenne et présidé la signature de l’accord du Partenariat économique global régional, permettant de doper la croissance et le commerce du pays.

Le journal a prédit que bon nombre des investissements réalisés cette année ne commenceront à fonctionner qu’en 2021 ou plus tard, ce qui indique également une reprise économique saine.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

La région de la montagne percée à Cao Bang Cao Bang regorge de sites naturels spectaculaires. Outre la cascade de Ban Giôc, la chaîne de montagnes percées de Nui Thung, les maisons sur pilotis traditionnelles en pierre ou les superbes paysages sont autant d’atouts touristiques majeurs.