20/01/2020 18:17
Le président américain Donald Trump a salué dimanche 19 janvier l'accord commercial signé avec la Chine, le jugeant "bien meilleur" que lui-même ne prévoyait.
>>La Chine et les États-Unis ont signé l'accord économique et commercial de phase 1
>>Trump signe un accord commercial "historique" avec la Chine

Le président américain Donald Trump, le 19 janvier à Austin, au Texas.
Photo : AFP/VNA/CVN

"C'est un incroyable succès pour notre pays tout entier", a assuré le président américain Donald Trump lors d'un meeting à Austin, au Texas, devant l'American Farm Bureau Federation, principal organisation patronale agricole américain.

"Je pense que la Chine fera tout pour prouver que l'accord signé est un bon accord. Il est beaucoup plus important et bien meilleur que celui que je pensais obtenir", a encore dit le président américain.

Ce dernier s'est également félicité du nouveau chapitre ouvert dans les relations de son pays avec la Chine, "les meilleures que nous ayons eues depuis de nombreuses années". "La Chine nous respecte maintenant", a-t-il affirmé.

Les deux pays ont signé mercredi 15 janvier la "phase un" de cet accord commercial, au grand soulagement des marchés financiers, après des mois de friction et de tension commerciales.

Aux termes de cette trêve conclue entre les deux premières puissances économiques mondiales, le géant asiatique s'est engagé à augmenter sur deux ans de 200 milliards de dollars ses importations de produits américains par rapport à 2017.

Donald Trump a toutefois indiqué que les droits de douane frappant plus de 370 milliards d'USD de produits chinois seraient maintenus tant que la phase 2 de l'accord ne serait pas signée.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He et le président américain Donald Trump montrent l'accord commercial partiel signé, le 15 janvier à la Maison Blanche, à Washington. Photo : AFP/VNA/CVN

Celle-ci, qui prévoit de discuter notamment des aides massives que l'État chinois consent à ses industries publiques ou de cybercriminalité, s'annonce ardue.

Déclenché en 2018 pour mettre fin aux pratiques commerciales chinoises jugées "déloyales", le conflit s'est matérialisé par des droits de douane punitifs réciproques sur des centaines de milliards d'USD de marchandises échangées chaque année.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.