09/06/2021 17:57
La Turquie a lancé mardi 8 juin une campagne visant à éliminer les mucilages, également appelés "morve de mer", dans la mer de Marmara.
>>Séisme en Turquie : le bilan s’alourdit, plus de 50 morts
>>La Turquie recherche des survivants après un séisme, le bilan s'alourdit

Des plongeurs sous-marins ont plongé à plusieurs reprises pour vérifier la situation sous l'eau au large de Caddebostan.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Le ministre turc de l'Environnement et de l'Urbanisation, Murat Kurum, a inauguré la campagne sur la plage de Caddebostan, sur les rives de la mer de Marmara, à Istanbul, la plus grande ville du pays.

"Nous lançons la campagne de nettoyage de la mer la plus importante et la plus complète de Turquie pour éliminer le problème des mucilages qui menace toutes les créatures marines et l'ensemble de la vie écologique", a dit M. Kurum.

Le ministre a également indiqué que son ministère prévoyait de déclarer la mer de Marmara zone protégée jusqu'à la fin de 2021.

Le chef d'une équipe de nettoyage a confié aux journalistes présents sur les lieux que les membres de l'équipe confineraient les mucilages dans une certaine zone à l'aide d'un équipement spécial dans la mer et les retireraient à l'aide de pompes.

Le niveau d'oxygène sous la surface de la mer est désormais extrêmement bas, ce qui tue lentement la vie marine, a expliqué aux journalistes Tahsin Ceylan, plongeur et chef de la Fédération turque des sports sous-marins, après avoir terminé sa dernière plongée.

Mehtap Akbas Ciftci, un autre plongeur de la Fédération, a dit que toutes les créatures marines étaient recouvertes de mucilage.

L'épaisse couche de mucilage, semblable à de la gelée, a été observée pour la première fois sur les côtes d'Istanbul, puis s'est étendue à plusieurs autres provinces le long de la mer de Marmara et du Nord de la mer Egée.

Une grande partie de la mer de Marmara est désormais recouverte de cette substance, menaçant l'environnement, la vie sous-marine et les activités de pêche.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Un symbole de Hanoï sous le ciel du Sud Qui dit chùa Môt Côt (pagode au pilier unique) dit Hanoï. Néanmoins, il en existe à Hô Chi Minh-Ville une autre, de même forme et de même taille. Un témoin de l’attachement des gens du Sud envers la capitale millénaire.