09/01/2021 09:45
Lors d’un récent entretien avec la presse, Dang Thanh Vân, directrice générale de la Société de marque et de management Thanhs, livre ses analyses sur la transformation numérique des entreprises vietnamiennes.
>>Vers un "Vietnam numérique"
>>Les entreprises à l’épreuve de la transformation numérique
>>Le premier androïde du Vietnam

Comment évaluez-vous le potentiel de la transformation numérique dans les entreprises vietnamiennes ? Les technologies existantes peuvent-elles être exploitées plus efficacement ?

L’essence de la transformation numérique se compose de trois étapes. La première consiste à numériser les données, la deuxième à avoir une base de plate-forme pour la gouvernance et la troisième à savoir utiliser des méthodes numériques pour analyser les données au service de la prise de décision. Au départ, la plupart de nos entreprises ne pensent qu’aux deux premières étapes, c’est-à-dire "placer" les données dans l’espace numérique, les administrer et sécuriser leur accès, sans penser à la troisième étape qui est la plus importante du processus.

La technologie existe pour abattre des barrières pour les dirigeants. Sans la troisième étape, la transformation numérique n’a pas de sens. Je pense qu’après cette période de début de transformation numérique, les médias devraient parler des valeurs essentielles qu’elle apporte aux employeurs et employés d’entreprises. Il s’agit notamment des outils d’analyse qui permettent d’exploiter au mieux les données et donc contribuent à la croissance des entreprises.

Alors, que pensez-vous de l’actuelle utilisation de la technologie des entreprises et de son efficacité ?

Après avoir réalisé un sondage sur les moyennes entreprises (celles atteignant un chiffre d’affaires annuel de 50 à 200 milliards de dôngs) et les grandes sociétés (200-300 milliards) qui sont les clients de Thanhs, nous avons constaté que celles réalisant un chiffre d’affaires d’environ 50 milliards de dôngs trouvaient des moyens pour exploiter gratuitement la plate-forme numérique existante. La raison est qu’outre la forte baisse de leurs recettes, elles sont toujours inquiètes de leur croissance et des impacts imprévisibles du COVID-19. En revanche, il existe environ 2% parmi nos clients (des petites et grandes entreprises) qui sont prêts à investir dans ce processus, même dans cette conjoncture incertaine car ils comprennent que c’est une tendance inéluctable.

D’après mes observations, la plupart des entreprises, lors de leur transition vers le digital, utilisent trois principaux types d’outils technologiques : chat en ligne, stockage de données, et réunion en ligne-partage de documents. Pour celles plus avancées, elles recourent aux logiciels permettant une transformation numérique partielle : logiciels de gestion des ressources humaines, de la relation client, de fiscalité, de vente...

Le  "Programme national de transformation numérique jusqu’en 2025, vision 2030" vise à créer une société plus impliquée dans le développement numérique. Photo : VNA/CVN

Existe-t-il des solutions pour accélérer la transformation numérique des entreprises ?

Il s’agit d’un processus allant dans les deux sens : le premier dépend des facteurs extérieurs, en particulier des mesures prises par le gouvernement. Personnellement, je pense que les incitations gouvernementales peuvent avoir un effet important et rapide sur ce processus. Par exemple, si les autorités fiscales stipulent forcément qu’au 1er juillet 2021, 100% des entreprises devront utiliser des factures financières électroniques, elles ne pourront pas ne pas le faire.

Mais, je pense que le plus important est la conscience des entreprises elles-mêmes. La transformation numérique est une histoire décidée par les dirigeants des entreprises. Actuellement, ce ne sont pas tous les chefs d’entreprise qui s’engagent activement dans ce processus. Donc, l’une des choses importantes est qu’ils doivent reconnaître et bien comprendre les avantages réels de la transformation numérique. Les atouts dont je parle ne sont pas simplement ceux liés à l’utilisation de logiciels pour faire fonctionner rapidement et rendre efficace l’activité de l’entreprise, mais le plus important, ce sont ceux relatifs à la baisse des dépenses et des coûts de production et à l’augmentation des chiffres d’affaires.

D’un point de vue d’une consultante indépendante, quels conseils donnerez-vous aux entreprises pour se convertir au numérique en ces temps difficiles ?

Tout d’abord, je souhaite qu’on reconnaîsse que la transformation numérique est irréversible. Dans ce processus, ce dont les entreprises devraient s’occuper, ce n’est pas la remise de leurs données sur un environnement numérique mais le besoin d’avoir une plate-forme numérique aidant les patrons d’entreprises à faire des analyses et des conclusions liées aux activités commerciales de leurs entreprises. Sur la base de ces analyses et prévisions, ils pourront prendre des décisions à la fois rapides, correctes et efficaces. 
Linh Thao/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.