23/01/2022 07:29
Des fondamentaux sous-jacents solides tels qu’une main-d’œuvre instruite et à bas coût, une classe moyenne en plein essor et un climat politique stable continueront de faire du Vietnam une destination d’investissement attrayante, surtout pour les affaires de concentration économique.
>>M&A dans la fintech : les "aigles" commencent à déployer leurs ailes
>>La fusion-acquisition au Vietnam se dirige vers un nouveau record
>>Le marché immobilier vietnamien en attente de flux de capitaux étrangers
 
Malgré l’épidémie de COVID-19, les affaires de fusion-acquisition (M&A - Mergers and Acquisition) au Vietnam ont atteint 4,4 milliards d’USD de janvier à novembre 2021, a informé le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Trân Quôc Phuong. 

Les secteurs à forte croissance tels que le crédit à la consommation, l’électronique et la vente au détail continueront d’attirer l’attention des acheteurs stratégiques et privés.   Photo : VNA/CVN

Selon les experts, le marché des fusions-acquisitions a enregistré une bonne croissance en 2021 malgré la pandémie, ceci grâce à la confiance des investisseurs dans le marché et l’économie du Vietnam aux perspectives toujours très positives. Des secteurs tels que la consommation de base, l’immobilier et la finance continuent d’attirer les investisseurs, représentant plus de la moitié de la valeur totale des transactions. De plus, l’attrait croissant du marché des fusions-acquisitions au Vietnam se manifeste clairement à travers la valeur moyenne de chaque transaction et de plus en plus de transactions affichant plus de 100 millions d’USD. Selon les experts, les mesures de confinement ont fait que de nombreux accords ne seront pas signés cette année. En 2022, le marché national des fusions-acquisitions devrait continuer d’être aussi dynamique.

Le marché attend un boom en 2022

La résilience des activités de transactions du Vietnam face à la perturbation continue du COVID montre à la fois la bonne santé du marché et un besoin durable pour les actifs locaux. Des fondamentaux sous-jacents solides tels qu’une main-d’œuvre qualifiée, un bas coût, une classe moyenne en plein essor et un climat politique stable continueront de faire du pays une destination d’investissement attrayante. Les secteurs à forte croissance tels que le crédit à la consommation, l’électronique et la vente au détail, l’éducation, la santé, les immobiliers et l’énergie continueront d’attirer l’attention des acheteurs stratégiques et privés, offrant de nombreuses opportunités de transactions.

En 2022, la valeur des opérations de fusions au Vietnam devrait connaître un boom. Les investisseurs en provenance de République de Corée, du Japon, de Thaïlande et de Singapour continueront de jouir d’une position dominante en la matière tandis que les grands groupes vietnamiens constitueront un moteur de relance de ces opérations. Le ministère de l’Industrie et du Commerce a prévu que le nombre d’annonces de fusions connaîtra une forte augmentation à la fin de 2021 et en 2022, car les entreprises étrangères ont tendance à accélérer leurs activités au Vietnam.

Un rebond prévu pour le secteur bancaire

Le secteur bancaire attire une large attention aux investisseurs étrangers.
Photo : VNA/CVN

Pham Van Thinh, directeur général de Deloitte Vietnam, s’est déclaré optimiste quant à l’attractivité du secteur bancaire vietnamien auprès des investisseurs étrangers. Cependant, selon lui, comme d’autres secteurs, les activités de fusions et acquisitions dans le secteur bancaire ont été négativement affectées par l’épidémie.

“L’augmentation du risque économique mondial fait que les investisseurs ont tendance à augmenter leurs avoirs en liquidités et sont plus prudents dans leurs choix d’investissement. Les banques n’échappent pas à cette tendance, l’expansion des investissements vers d’autres marchés, dont le Vietnam, sera évaluée plus attentivement. Par ailleurs, l’épidémie a rendu les créances douteuses des banques encore plus inquiétantes”, a déclaré M. Thinh. En outre, une partie du capital d’investissement est limitée dans le contexte où les investisseurs “traditionnels” sont également fortement touchés par l’épidémie comme la République de Corée, le Japon, la Chine ou l’Asie du Sud-Est. Cependant, avec une opinion optimiste,  M. Thinh estime que le Vietnam demeure une destination d’investissement attrayante pour les entreprises étrangères. Il a cité comme preuves sa stabilité macroéconomique, sa croissance économique ces dernières années, son marché de près de 100 millions de personnes aux revenus croissants ainsi qu’une classe moyenne émergente. En outre, les banques étrangères ainsi que les banques avec une proportion d’actionnaires étrangers font des affaires avec des résultats très impressionnants.

L’activité des fusions – acquisitions dans le secteur bancaire ont connu trois cycles différents depuis 2000. Elles se concentreront désormais sur certains domaines  à fort potentiel de croissance tels que le crédit à la consommation, la banque de détail et les services bancaires. La demande de capitaux des banques vietnamiennes  reste énorme, et nombre d’entre elles élaborent des plans pour offrir des actions, émises en privé à des investisseurs étrangers. “Alors que les banques font de belles affaires, il est clair que le secteur bancaire vietnamien a un grand attrait auprès des investisseurs. Les M&A sont une méthode permettant aux banques étrangères de pénétrer le marché, dans le contexte où le  gouvernement refuse de délivrer des licences pour créer de nouvelles banques”, a déclaré M. Thinh.       
      
                                     Thê Linh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Les touristes sud-coréens et américains plébiscitent le Vietnam En avril, 101.000 touristes étrangers se sont rendus au Vietnam, soit une hausse spectaculaire de 242,9 % sur un mois et de 520,6 % en glissement annuel.