16/09/2020 16:16
Si la pandémie de COVID-19 dans le monde est mieux contrôlée, l’économie vietnamienne reprendra au second semestre 2020, et une croissance autour de 2,8% est alors attendue sur toute l'année et de 6,8% en 2021.
>>L'économie vietnamienne résiliente face à la crise sanitaire
>>L’économie vietnamienne pourrait croître de 2-3% en 2020
>>L’économie vietnamienne rétablira bientôt, selon le site web Asia Times

Au cours des six premiers mois de 2020, le nombre de touristes étrangers au Vietnam a chuté de près de 56% par rapport à la même période de 2019.

Si la situation extérieure est moins favorable, l'économie progressera d'environ 1,5% en 2020 et de 4,5% en 2021, selon un rapport rendu public fin juillet par la Banque mondiale (BM). Selon le nouveau rapport  bilan intitulé "Quelle sera la nouvelle situation normale au Vietnam ? Quel est l’impact du COVID-19 sur l’économie ?", l'économie vietnamienne, bien qu'impactée  par le COVID-19 au premier semestre, conserve toujours des perspectives positives à court et moyen termes.

Le défi majeur du Vietnam est de trouver de nouveaux relais de croissance pour soutenir le processus de reprise. Il est peu probable que le moteur de croissance traditionnel du pays - la demande de l'étranger et la consommation intérieure - revienne à la normale bientôt  car il existe encore de nombreuses incertitudes tant au niveau national qu'international.

La crise sanitaire a également accru les inégalités car elle affecte les entreprises et les personnes de manière inégale. Ainsi, les travailleurs du secteur des services ont vu leurs revenus fondre, à la différence des agriculteurs, peut-on lire dans ce rapport.

"Afin de s'adapter à la nouvelle normalité, les décideurs politiques doivent trouver de nouvelles directions pour compenser l'affaiblissement des moteurs de croissance traditionnels, tout en gérant en même temps la montée des inégalités", selon Stefanie Stallmeister, directrice par intérim de la Banque mondiale au Vietnam.

"Cependant, en devançant les autres pays dans la gestion de la crise sanitaire, le Vietnam a une occasion unique d'accroître sa présence dans l'économie mondiale et de devenir un leader de la technologie numérique de demain", poursuit Stefanie Stallmeister.

Des recommandations
pour une relance rapide


Le rapport recommande trois mesures complémentaires que le gouvernement devrait prendre prochainement   éventuellement revenir à la précédente trajectoire de croissance élevée et inclusive.

Selon les experts, les exportations devraient être accélérées vers les marchés où le COVID-19 est mieux contrôlé.

La première   consiste à examiner et à supprimer soigneusement les restrictions sur les voyages internationaux, à équilibrer les problèmes de sécurité, car l'économie vietnamienne dépend toujours des visiteurs et des investissements étrangers.

La deuxième consiste à accélérer la mise en œuvre du programme d'investissement public actuel pour accroître la demande intérieure. Cependant, pour la mettre en œuvre efficacement, il est nécessaire de veiller à ce que les ressources soient affectées aux projets ayant le plus grand impact positif sur l'économie et l'emploi, tout en minimisant les pertes financières et techniques lors du déploiement.

Troisièmement, il faut un soutien ciblé au secteur privé, en particulier dans les secteurs les plus touchés tels que tourisme, transformation et fabrication pour l'exportation, grâce à un soutien financier combiné à des politiques d’encouragement.

Le Vietnam pourrait également profiter de certaines tendances mondiales, accélérées par le COVID-19  pour faire avancer son programme national. Dans le nouveau système commercial mondial, par exemple, le Vietnam pourrait renforcer son empreinte actuelle en forgeant des alliances stratégiques avec des pays à faible taux d'infection, tout en promouvant les efforts de promotion pour attirer les entreprises qui envisagent de diversifier leurs chaînes d'approvisionnement.

De même, la crise sanitaire offre également une opportunité unique d'évoluer vers une économie "sans contact physique" en renforçant les paiements numériques, l'éducation en ligne, les soins médicaux à distance et le partage de données numériques, et ce pour contribuer  à répondre à la demande croissante de services de qualité de la part de la classe moyenne.

Texte et photos : Truong Giang/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Relance du tourisme à Hanoï La pandémie de COVID-19 est considérée comme contrôlée au Vietnam, en particulier à Hanoï. Ainsi, le tourisme dans la capitale veut saisir l’opportunité de se relancer à toute vitesse en promouvant ses nombreuses activités touristiques et en veillant à la sécurité sanitaire de la ville.