23/02/2021 15:47
La Banque d'import-export de la République de Corée a demandé aux autorités de Hô Chi Minh-Ville l'autorisation de mener une étude d'investissement pour la phase 2 de la ligne de métro N°5, qui devrait être acheminée sous forme de partenariat public-privé.
>>Prêt sud-coréen de 77 millions ​de dollars pour un projet d'irrigation
>>Les banques étrangères s’intéressent aux projets d’infrastructures de HCM-Ville

Un tronçon de la ligne de métro N°1 (Bên Thành-Suôi Tiên), à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Dans sa lettre envoyée au président du Comité populaire municipal et à l'Autorité de gestion des chemins de fer urbains (AGCU) de la ville, la Banque d'import-export de la République de Corée a déclaré qu'elle fournirait bientôt un financement pour la mise à jour de l'étude de préfaisabilité du projet, qui couvre les aspects techniques, financiers et juridiques sous forme de partenariat public-privé (PPP) au lieu d’aide publique pour le développement (APD).

La banque a noté que les membres du groupe de recherche et les investisseurs participants avaient une expérience dans la construction et  l’exploitation de lignes de chemin de fer urbaines, y compris la ligne de métro N°9 à Séoul, sous forme de PPP.

Selon l’AGCU, le 19 janvier, elle a eu une réunion avec un groupe d'investisseurs et de sociétés de consultation sud-coréens pour discuter de l’étude et des orientations liés au projet. La partie sud-coréenne a présenté le plan de mise à jour du rapport d'étude de préfaisabilité. Selon les prévisions, le rapport final devrait être soumis d'ici la fin de cette année.

L'étude de préfaisabilité de la phase 2 de la ligne de métro N°5 était auparavant financée par l'Agence sud-coréenne de coopération internationale (KOICA). Cependant, pour certaines raisons objectives, le projet n'a pas pu être financé par des prêts d'APD, mais sous forme de PPP.

La ligne de métro N°5 a une longueur totale de 23,39 km, divisée en deux phases. La 1re phase  de l'intersection de Bay Hiên au pont de Sài Gon, est long d'environ 8,8 km et doté d'un investissement d'environ 1,66 milliard d'USD.

Il est financé par des capitaux d'APD du gouvernement espagnol, de la Banque asiatique de développement, de la Banque européenne d'investissement et de la Banque de développement allemande KfW. Quant à la 2e phase, elle a une longueur totale d'environ 14,5 km.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre