04/08/2020 16:21
Solidement ancrée dans la culture populaire du Mexique, la "lucha libre", le catch local, vit des heures sombres. Privée de son public par la pandémie de COVID-19, elle se pratique dans la nature.
>>Des catcheuses très couvertes pour leur premier match en Arabie saoudite
>>Des catcheurs égyptiens rêvent de shows à l’américaine

Les catcheurs mexicains à Xochimilco, au sud de Mexico, le 1er août.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'image est insolite : une douzaine de "luchadores", connus autant pour leurs masques agressifs et colorés que pour leurs muscles, se serrent dans une barque à fond plat qui va les conduire à travers les îlots de Xochimilco, au sud de Mexico.

Au cœur de ce vestige d'un réseau de canaux construit par les Aztèques, les catcheurs découvrent au milieu de la végétation luxuriante la nouvelle arène qui remplace celles qui ont été fermées à cause du coronavirus.

C'est sur le ring qui a été monté ici que les "luchadores" vont s'affronter dans des joutes enregistrées et diffusées en ligne afin de collecter des fonds indispensables à la survie des adeptes de ce sport tant prisé des Mexicains.

Faute de gradins et de supporteurs bruyants, les oiseaux de cette réserve naturelle très protégée ont la part belle. Leur gazouillis délicat tranche avec la corpulence et la brutalité légendaires de ces gladiateurs.

"À cause de la pandémie, s'affronter dans une arène fermée est impossible. C'est pourquoi nous avons décidé de nous déplacer dans ce lieu magique", explique à l'AFP Ciclónico.

Cet impressionnant catcheur de 24 ans, débordant de muscles, a le visage entièrement couvert d'un masque qui représente un "axolotl", sorte de salamandre qu'on peut trouver dans la végétation de Xochimilco.

Suspendu à un arbre, une boule verte en papier mâché en forme de gros virus vient rappeler que le Mexique s'approche lentement mais sûrement des 50.000 décès et des 450.000 Mexicains contaminés dans ce pays de 128 millions d'habitants.

Le spectacle qui va être enregistré sera diffusé durant le weekend au prix de 30 pesos (1,35 USD). L'argent collecté sera ensuite distribué aux "luchadores". 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le 2e programme de promotion du tourisme : l’accent mis sur la sécurité Une conférence co-organisée par l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le journal en ligne VnExpress à Hanoi le 24 septembre s’est focalisée sur le thème "Stimuler la demande touristique – Expérimenter un Vietnam sûr et attrayant".