14/11/2021 07:10
En vue des préparatifs des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31) et des 19es Jeux asiatiques (ASIAD 19), les neuf meilleurs nageurs vietnamiens seront bientôt envoyés en Hongrie pour un entraînement intensif.
>>La natation vietnamienne en quête d’un entraîneur étranger
>>Vo Thanh Tùng, icône de la natation vietnamienne
>>La nageuse Phuong Trâm attend le beau temps après la pluie

Les instances sportives nationales fourniront toutes les clés pour que les nageurs puissent tirer le meilleur d’eux-mêmes.
Photo : VNA/CVN

Après les bons résultats obtenus ces dix dernières années aux SEA Games, la natation vietnamienne a pour objectif important en 2022 de défendre sa position à ces jeux régionaux et de décrocher l’or aux ASIAD 19 prévus à Hangzhou en Chine.  

Un plan d’entraînement d’urgence

Les problèmes sur l’investissement et la formation des nageurs ont de nouveau été évoqués, après le retour des Jeux olympiques de Tokyo 2020 de la délégation sportive vietnamienne. Le décès soudain en août dernier de l’entraîneur chinois Huang Guo Hui (en vietnamien : Hoàng Quôc Huy), qui avait su magnifier les diamants bruts du Vietnam, dont le nageur Nguyên Huy Hoàng, a obligé les instances sportives nationales à changer le plan de formation de la sélection nationale.

Trân Duc Phân, directeur général adjoint du Département général de l’éducation physique et des sports, a discuté avec les responsables de la discipline afin de trouver un nouvel départ pour la natation. Ils se sont orientés vers la Hongrie et l’Allemagne, deux des nations les plus performantes en la matière. Enfin, la Hongrie a été choisie comme destination des nageurs vietnamiens.

Huy Hoàng est le plus grand espoir de la natation vietnamienne aux ASIAD 19.
Photo : VNA/CVN

Selon Trân Duc Phân, la formation et l’entraînement des sportifs prometteurs jouent un rôle crucial, en vue de leur donner les meilleures chances de remporter des médailles lors des grandes échéances internationales. En 2016, le Département général de l’éducation physique et des sports avait envoyé en Hongrie le nageur Hoàng Quý Phuoc pour parfaire sa formation technique et physique. Grâce à ses efforts et à sa détermination, il a progressé rapidement et a remporté l’or au Prix internationale de natation élargie de Stockholm tenu en avril 2017 en Suède.

"Cette année, le processus de préparation de la sélection natation à l’étranger s’est déroulé rapidement. Si les nageurs ne s’entraînent pas à l’étranger, les conditions de formation actuelles dans le pays ainsi que l’influence de la pandémie affecteront grandement leurs performances", a estimé Trân Duc Phân.

Le Département général de l’éducation physique et des sports a signé, à la mi-octobre, une décision sur l’envoi de 11 personnes en Hongrie, dont deux entraîneurs (Nguyên Hoàng Vu et Phan Quang Minh Quân) et neuf sportifs (Nguyên Huy Hoàng, Pham Thanh Bao, Trân Hung Nguyên, Hô Nguyên Duy Khoa, Nguyên Huu Kim Son, Hoàng Quy Phuoc, Lê Thi My Thao, Ngô Dinh Chuyên et Pham Thi Vân).

La nageuse Nguyên Thi Ánh Viên est absente de la liste affichée parce que qu’elle avait déposé une lettre de renoncement à sa carrière professionnelle, où elle avait déclaré qu’il était temps pour elle d’obtenir un diplôme universitaire, de prendre soin de sa vie personnelle et de prendre du recul afin que les jeunes nageurs puissent assumer leurs devoirs envers le pays.

"Ánh Viên a montré une forte détermination de quitter la sélection nationale. Elle a contribué toute sa jeunesse à la natation et à l’équipe nationale. Maintenant, elle est plus âgée et sent qu’elle ne peut pas mieux nager et que ses résultats sont en baisse", a dit Vo Quôc Thang, directeur du Centre national d’entraînement sportif 2 de Hô Chi Minh-Ville.

La nageuse Nguyên Thi Ánh Viên a décidé de mettre fin à sa carrière professionnell.
Photo : CTV/CVN

Ánh Viên, qui est connue en tant que nageuse la plus titrée du Vietnam avec 25 médailles d’or aux SEA Games, n’a presque pas eu d’enfance comme tous ses amis. Elle n’a pas été en mesure de profiter des activités normales des jeunes comme sortir avec ses amis, voyager... Peu voire pas de temps pour Facebook, pas de maquillage ni de vernis à ongles. Sa meilleure amie, c’était la piscine qui la voyait nager toute la journée, six jours par semaine.

Elle a également refusé des bourses offertes par différentes universités et collèges aux États-Unis pour se concentrer sur la natation.

Bien que le Département général de l’éducation physique et des sports ainsi que l’armée (Ánh Viên fait partie des sportifs militaires, ndlr) n’aient pas encore pris de décision définitive sur sa proposition, elle a refusé de se rendre en Hongrie. Raison pour laquelle, le Département général de l’éducation physique et des sports n’a pas inscrit son nom sur la liste des personnes suivant les stages à Budapest.

La relève prête à se mouiller

Selon les prévisions, la sélection nationale du Vietnam s’entraînera au club BVSC à Budapest. Le Département général de l’éducation physique et des sports mise sur l’expert hongrois Nagy Peter pour aider les nageurs vietnamiens à faire bonne figure lors des prochaines grandes échéances sportives régionales.

Lors des SEA Games 30 organisés en 2019 aux Philippines, Nagy Peter était parmi les coachs de la sélection nationale du Vietnam. Cette dernière a remporté au total 11 médailles d’or. Elle s’est classée 2e position par nations, derrière Singapour avec 23 médailles d’or. Les artisans de l’équipe vietnamienne étaient Nguyên Thi Ánh Viên (six médailles d’or), Nguyên Huy Hoàng (deux), Trân Hung Nguyên (deux) et Trân Tân Triêu (un). Certes, aux prochaines éditions de ces jeux, les membres de la sélection nationale devront redoubler d’efforts pour compenser le départ de Viên.

Dans l’arène asiatique, la meilleure performance du Vietnam est la médaille d’argent au 1.500 m nage libre de Nguyên Huy Hoàng aux ASIAD 18 organisés en 2018 en Indonésie. Avec un chrono de 15 min 01 sec 63, Huy Hoàng n’a perdu que contre le Chinois Sun Yang, triple champion olympique. Cependant, Sun Yang a été suspendu quatre ans et trois mois pour dopage. Comme il sera absent aux ASIAD 19, la possibilité pour Huy Hoàng de changer sa couleur de médaille est grande.

Le rêve de remporter une médaille d’or asiatique n’est pas seulement celui de Huy Hoàng mais aussi celui du sport vietnamien.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Le delta du fleuve Rouge parmi les 52 destinations choisies Le delta du fleuve Rouge au Vietnam est la seule destination d'Asie du Sud-Est à figurer dans la fameuse liste des 52 endroits sélectionnés par le New York Times de ce début d’année.