16/01/2022 17:42
Défiler ou pas, face à la déferlante du variant Omicron ? La question a taraudé les marques participant à la semaine de la mode masculine de Milan qui a débuté vendredi 14 janvier avec une nouvelle édition "phygitale" mêlant shows physiques et présentations numériques.
>>Culture Mode à Paris : jupes pour tous!
>>Mode à Milan : Gucci dévoile l'énigme "Vault"
>>Fashion week à Paris : la mode renoue avec le spectacle

Le défilé de Giorgio Armani à Milan, le 21 juin 2021.
Photo : AFP/VNA/CVN

Parfaite illustration du dilemme, Ermenegildo Zegna a ouvert le bal en petit comité en diffusant une vidéo transportant le spectateur dans le cadre enneigé et montagneux de l'Oasi Zegna, réserve naturelle créée par le groupe dans le Piémont (nord), suivie d'un mini-défilé en chair et en os.

Silhouettes épurées, manteaux à la coupe trapèze et blazers superposés en de multiples couches, des pantalons se rétrécissant à l'ourlet, des chemises en cuir fin, des pulls épais, des coupe-vents en laine... les frontières entre vêtements d'intérieur et d'extérieur s'estompent.

Un look d'hiver axé sur le confort et la liberté de mouvement, sans épaulettes ou doublures : "effaçons le vieux concept de veste", a suggéré le directeur artistique de la marque, Alessandro Sartori, qui prône des formes "hybrides" multifonctionnelles. "Tout est fluide et léger", promet-il.

La collection fait la part belle au cachemire, gabardine et soie et aux couleurs naturelles, mariant des teintes de blanc givré, gris ardoise, noir ébène, brun acajou ou encore aubergine.

Armani forfait

Giorgio Armani avait jeté un froid en annulant la semaine dernière ses défilés prévus en janvier à Milan et Paris en raison de la nouvelle vague de COVID-19. Un goût de déjà vu, car c'était le maestro de 87 ans qui avait aussi été le premier à renoncer aux défilés au tout début de la pandémie, en février 2020.

Après une période de flottement, 16 des 23 défilés physiques prévus ont été finalement maintenus à Milan, dont ceux de grandes griffes comme Fendi, Dolce & Gabbana, Prada ou encore Etro. Dix-huit marques ont opté pour une présence purement virtuelle, d'autres présenteront leurs collections sur rendez-vous.

Pour la Chambre de la mode italienne, il n'était pas question de renoncer aux défilés. "La Fashion week est notre vitrine, qui sert de moteur" à la reprise du secteur, et elle se fera "dans le respect des réglementations en vigueur", a fait valoir son président, Carlo Capasa.

Le prestigieux carton d'invitation ne suffit plus pour accéder aux défilés, où les places sont comptées, il faut désormais montrer patte blanche, avec un pass vaccinal en règle, et porter un masque FFP2.

L'Italie a payé un lourd tribut à la pandémie, avec plus de 140.000 morts, et connaît à présent, comme d'autres pays européens, une forte recrudescence des cas, due au très contagieux variant Omicron, malgré un taux de vaccination élevé.

L'optimisme malgré tout 

Un invité pose avant la présentation de la collection automne-hiver 2022-2023 de Zegna à Milan, le 14 janvier 2022.
Photo : AFP/VNA/CVN
Mais le temps d'un défilé, la pandémie sera mise entre parenthèses : "aller de l'avant en regardant l'avenir avec optimisme" et le "made in Italy" sont les mots d'ordre à Milan, a commenté pour l'AFP Federica Trotta Mureau, rédactrice en chef du magazine de mode italien Mia Le Journal.

La Fashion week masculine, consacrée aux collections automne-hiver 2022-2023, se déroulera jusqu'à mardi 18 janvier et verra la participation de 53 marques.

Les tendances de la mode masculine? "La nouvelle élégance, ce sont les +surchemises+, c'est-à-dire des pulls très amples et fluides qui remplacent parfaitement les chemises", explique Federica Trotta Mureau.

Reflet de la liberté vestimentaire de l'homme, avant-goût de la sortie de la pandémie, "les stars des nouvelles collections sont les vestes en duvet surdimensionnées qui protègent du froid, ainsi que les pantalons en nylon rembourré", détaille cette spécialiste de la mode.

"L'accent est mis sur les accessoires, qui sont un véritable must, notamment les maxi-sacs inspirés du monde du voyage, pour se déplacer en ville avec tout sur soi", poursuit-elle.

Parmi les incontournables, elle cite aussi "les manteaux matelassés cintrés à la taille, des robes de chambre dans des tons pastel, des ensembles veste-pantalon de style sartorial et des vestes en cuir".
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
"Roi des sandales en caoutchouc" : de la légende à la marque

Hanoï lance 28 circuits touristiques au service des participants aux SEA Games 31 Des agences de voyages de Hanoï : Hanoitourist, Vietfoot Travel 5 tour, LUX Travel, VI Travel, Vietravel ont lancé 28 circuits touristiques pour les délégations sportives et les invités participant aux 31es Jeux d'Asie du Sud-Est (SEA Games 31).