30/07/2021 23:30
L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a annoncé vendredi 30 juillet qu’elle ferait don des équipements médicaux pour le traitement du COVID-19 d’une valeur d’environ 120 millions de yens (1,1 million d'USD) à Hô Chi Minh-Ville.

>>La JICA octroie 1.600 boîtes réfrigérantes pour les vaccins au Vietnam
>>Le Vietnam coopère étroitement avec le Japon dans la lutte contre le COVID-19
 

Traitement de graves malades du COVID-19 à l’hôpital Cho Rây de Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN


L’aide, accordée à la demande de l’hôpital Cho Rây de la mégapole du Sud, s’inscrit dans le cadre des activités de la JICA visant à soutenir le Vietnam dans la lutte contre la pandémie.

Les fournitures médicales, comprenant des machines d’oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO) et des ventilateurs, sont destinées à un centre de réanimation de 1.000 lits nouvellement créé à l’Hôpital d’oncologie 2 de Hô Chi Minh-Ville, et des équipements de test à l’hôpital Cho Rây.

Il s’agit de la deuxième enveloppe d’aide en équipements médicaux à l'hôpital Cho Rây après la première en juillet 2020.

La JICA, conjointement avec le gouvernement japonais, s’est engagée à continuer à prêter assistance au Vietnam dans la lutte contre le COVID-19.

L'hôpital Cho Rây a tissé ses liens avec le Japon depuis les années 1970 et la JICA a mené de nombreuses activités pour le soutenir, dont le déploiement du projet d’amélioration des capacités de gestion hospitalière depuis 2016.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.