09/06/2018 09:58
Depuis longtemps, la hotte est un outil indispensable dans la vie quotidienne des Co Tu, mais elle est aussi un élément essentiel de leur culture.
>>Les statues funéraires de l’ethnie Co Tu
>>L’âme des lignées de l’ethnie Co Tu

Il en existe des dizaines de modèles différents, comme h’dool (pour le riz), pr’eng (pour les fruits et légumes), p’rôm (pour les ornements et brocatelles), adong kiêr (pour le manioc) ou encore achuy (pour la viande et le poisson)…

Selon la chose à transporter, les Co Tu choisissent de grandes ou de petites hottes, plus ou moins belles et ornées. Lorsqu’elles ne sont pas utilisées, les hottes sont suspendues sur l’étagère au-dessus du foyer de la cuisine. Elles brunissent et sont de ce fait protégées de la moisissure et des insectes xylophages.
 
Texte et photos: Gia Phuc/DTMN/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.