La Commission de contrôle du Parti sanctionne plusieurs responsables

La Commission de contrôle du Comité central du Parti a tenu sa 24e session les 20 et 21 décembre à Hanoï, décidant des mesures disciplinaires à l'encontre de nombreuses organisations et individus du Parti.

>> Le renforcement du travail de contrôle du Parti pour la détection précoce des violations

>> La Commission de contrôle du Parti épingle plusieurs officiels

>> La Commission de contrôle du Parti sanctionne plusieurs responsables

Vue de la 24e session du Commission de contrôle du Comité central du Parti, les 20 et 21 décembre à Hanoï. 
 Photo : VNA/CVN

Au cours de la session, la Commission a conclu sur les erreurs et les actes répréhensibles du Comité chargé des affaires du Parti au ministère des Affaires étrangères au cours du mandat 2021-2026.

En conséquence, le Comité chargé des affaires du Parti au ministère des Affaires étrangères a violé le principe du centralisme démocratique et des règles de travail, a fait preuve d'un manque de responsabilité et a relâché la direction, ce qui a conduit le ministère des Affaires étrangères, de nombreux organismes et fonctionnaires à violer les règles du Parti et les lois de l'État en donner des consultations et organiser des vols pour ramener les Vietnamiens d'outre-mer pendant la pandémie de COVID-19. Un certain nombre de responsables et de membres du Parti ont montré une dégradation de l'idéologie politique, de l'éthique et du mode de vie, ont violé la réglementation sur les choses interdites aux membres du Parti et la responsabilité de donner l'exemple, et ont reçu des pots-de-vin, étant ainsi poursuivis et arrêtés.

Un certain nombre de comités du Parti et de conseils permanents des comités du Parti des organisations du Parti au ministère des Affaires étrangères, au Bureau du gouvernement, au Département consulaire du ministère des Affaires étrangères, au Département de l'immigration du ministère de la Sécurité publique et à d'autres organisations du Parti et membres du Parti devaient également assumer la responsabilité de lien avec ces violations et ces erreurs.

La Commission d'inspection a décidé d'adresser un blâme au comité permanent du comité du parti du ministère des Affaires étrangères et un avertissement au comité du Parti du Département consulaire.

Appliquer des mesures disciplinaires

Plusieurs responsables des ambassades vietnamiennes à l'étranger ont été expulsés du Parti, à savoir Nguyên Hông Hà, consul général à Osaka du Japon ; Ly Tiên Hùng, ancien fonctionnaire de l'ambassade du Vietnam en Russie ; Nguyên Lê Ngoc Anh, fonctionnaire à l'ambassade du Vietnam en Malaisie ; et Vu Ngoc Minh, ancien fonctionnaire de l'ambassade du Vietnam en Angola.

L'ambassadeur du Vietnam en Malaisie, Trân Viêt Thai, a été démis de ses fonctions au sein du Parti pendant le mandat 2020-2025.

L'ancien ambassadeur en Inde Pham Sanh Châu, le consul général à Fukuoka du Japon Vu Binh et Pham Nhu Y à l'ambassade du Vietnam en Inde ont reçu un avertissement.

La Commission a demandé au Bureau politique et au secrétariat du Comité central du Parti d'examiner et d'appliquer des mesures disciplinaires à l'encontre du Comité chargé des affaires du Parti du ministère des Affaires étrangères au cours des mandats 2016-2021 et 2021-2026 ; du membre du Comité central du Parti, secrétaire du Comité chargé des affaires du Parti du ministère des Affaires étrangères et ministre des Affaires étrangères Bùi Thanh Son; et de l’ancien ambassadeur au Japon, Vu Hông Nam.

La Commission a demandé au Comité chargé des affaires du Parti du ministère des Affaires étrangères de travailler avec le Comité du Parti du ministère pour diriger la correction des erreurs et des violations, et discipliner les organisations et les individus liés.

La Commission a également imposé des mesures disciplinaires au Comité chargé des affaires du Parti au sein du Comité populaire de la province de Thai Nguyên lors des mandats 2011-2016 et 2016-2021, ainsi qu'à un certain nombre d'anciens autorités de la province.

Le Comité permanent du Comité du Parti de la compagnie générale de l’industrie de construction navale (Vinashin) au cours des mandats 2010-2015 et 2015-2020 et un certain nombre d'anciens responsables de la société ont également été sanctionnés.

La Commission a demandé au Comité chargé des affairess du Parti au ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement de se pencher strictement sur ses violations et ses méfaits, d'en tirer des leçons et de corriger les erreurs.

VNA/CVN

back to top