27/11/2021 17:23
Le Paris SG, Lille et Lyon s'avancent sous pression ce week-end en Ligue 1, notamment l'entraîneur parisien Mauricio Pochettino, de plus en plus contesté avant une 15e journée durant laquelle le football français espère éviter de nouveaux débordements en tribunes.

>>L1 : Rennes impressionne, Nice et l'OM laissent à Lens la place de dauphin
>>Paris souffre à Bordeaux, mais gagne avec ses stars
>>L1 : avec un grand Neymar, le Paris SG renverse Lille
 

Les attaquants du Paris Saint-Germain, Lionel Messi, Kylian Mbappé et Neymar, après la défaite 2-1 face à Manchester City, lors de leur match de poules de la Ligue des Champions, le 24 novembre à l'Étihad Stadium.
Photo : AFP/VNA/CVN


Pas de vacances pour Jonathan David : depuis le début de la saison, l'attaquant de Lille brille par son efficacité, et sa régularité.

Le joueur : Jonathan David

Il a marqué contre le RB Salzbourg (1-0) mardi 23 novembre, une victoire qui a rapproché son équipe des 8es de finale de la Ligue des champions.

"Je vis (cette période) super bien personnellement, mais le plus important pour moi, c'est toujours la victoire", a insisté l'international canadien.

En championnat, le meilleur buteur de Ligue 1 (10 buts) a inscrit plus de la moitié des buts des Lillois, mais les résultats collectifs ne suivent pas : les Dogues, qui restent sur cinq journées sans gagner, végètent à la 12e place avant la réception de Nantes samedi (17h00) 27 novembre.

L'entraîneur : Mauricio Pochettino

L'ambiance s'est crispée autour de l'entraîneur du Paris SG, Mauricio Pochettino, qui a passé une mauvaise semaine.

En cause, une défaite logique en Ligue des champions sur le terrain de Manchester City (2-1), mercredi 24 novembre, qui a souligné le retard qu'accusait son équipe face aux meilleures formations européennes.

La presse a jugé avec sévérité la copie tactique de "Poche", au point de se poser la question de son avenir dans la capitale et d'évoquer des contacts entre le club et Zinédine Zidane.

Au point que le directeur sportif parisien Leonardo est monté au créneau vendredi 26 novembre : contacté par l'AFP, il a conforté Pochettino, "qui n'a jamais demandé à partir", et affirmé n'avoir eu "aucun contact" avec Zidane.

L'Argentin, de son côté, a assuré "être heureux" à Paris en réponse à des rumeurs relayées par les médias britanniques et français l'envoyant la saison prochaine à Manchester United.

Une victoire avec la manière à Saint-Etienne dimanche (13h00) 20 novembre, où il a dirigé en janvier dernier son premier match sur le banc parisien, serait la meilleure manière pour lui de sortir par le haut de cette séquence difficile, en particulier si l'expérimenté défenseur Sergio Ramos, renfort estival enfin opérationnel, faisait ses grands débuts sous le maillot parisien.

Le chiffre : 4

Lyon voyage mal. L'OL reste en L1 sur quatre matches à l'extérieur sans victoire, avec à chaque fois un scénario difficile à digérer.

 

L'attaquant canadien de Lille, Jonathan David, est félicité par l'attaquant turc Burak Yilmaz, après avoir ouvert le score à domicile face à Salzbourg, lors de leur match de groupes de la Ligue des Champions, le 23 novembre au Stade Pierre-Mauroy.
Photo : AFP/VNA/CVN


Face au PSG (2-1), à Saint-Étienne (1-1) et Nice (3-2), les Lyonnais ont été battus ou rejoints dans le temps additionnel. À Rennes (4-1), l'ampleur du score a interrogé sur le niveau de jeu et le mental des Gones.

Que vaut vraiment Lyon, programmé pour jouer le podium ? Dixième du classement, l'OL doit vite retrouver ses marques dimanche (17h00) à Montpellier, où l'attaquant Moussa Dembélé pourrait faire son retour en L1 après deux mois d'absence en raison d'une blessure à un péroné.

Car Nice, Marseille et Rennes, autres postulants au podium, jouent chacun contre des équipes du bas de tableau, respectivement Metz, Troyes et Lorient, et pourraient creuser l'écart sur l'OL ce week-end.

La sanction : huis clos à Marseille

Sanctionné par la commission de discipline pour les débordements du classique contre le PSG en octobre (0-0), Marseille purge dimanche 28 novembre un match à huis clos avec la réception de Troyes.

Cela commence à devenir une mauvaise habitude pour les Olympiens, déjà contraints de jouer sans public cette saison lors du match à rejouer contre Nice (1-1), reprogrammé à Troyes après de graves incidents en août à l'Allianz Riviera.

Mais c'est le triste quotidien de la Ligue 1 cette saison, secouée par une série de débordements violents en tribunes, les derniers en date dimanche dernier  20 novembre lors d'OL-OM avec un jet de bouteille en plastique sur Dimitri Payet. Cet incident a provoqué l'interruption définitive du match et a valu au club lyonnais une sanction de huis clos total à titre conservatoire.

"Affecté" par cet épisode selon son entraîneur Jorge Sampaoli, Payet est néanmoins "à disposition" pour reprendre l'entraînement et jouera dimanche 28 novembre "s'il est prêt".

Tout le football français espère vivre un week-end sans nouveaux incidents, alors que le gouvernement travaille à des propositions d'ici mi-décembre pour améliorer la sécurité dans les stades.

Le programme de la 15e journée de L1
(en heure de Paris, GMT+1)

Vendredi 26 novembre : 
(21h00) Lens - Angers

Samedi 27 novembre :

(17h00) Lille - Nantes

(21h00) Nice - Metz

Dimanche 28 novembre :

(13h00) Saint-Etienne - Paris SG

(15h00) Bordeaux - Brest

Monaco - Strasbourg

Lorient - Rennes

Reims - Clermont

(17h00) Montpellier - Lyon

(20h45) Marseille - Troyes

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Préparer les conditions pour accueillir les touristes étrangers Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a présidé, le 24 janvier, en ligne et en présentiel, un séminaire sur la feuille de route et les solutions pour accueillir les touristes étrangers, avec 20 points de connexion dans des villes et provinces.