23/10/2020 17:01
Le bureau de l’Agence japonaise pour le développement international (JICA) au Vietnam a organisé une conférence-bilan du projet ''Examen pour collecter des données afin de développer les systèmes de surveillance, de notification et de vérification (MRV) dans le secteur des lignes ferroviaires urbaines au Vietnam'' vendredi 23 octobre à Hanoï.
>>La première rame de la ligne de métro Bên Thành - Suôi Tiên arrive à Hô Chi Minh-Ville
>>La ligne de métro n°1 à Hô Chi Minh-Ville accueille son premier train

La première rame de la ligne de métro No1 de Hô Chi Minh-Ville, reliant le marché Bên Thanh au parc d’attraction Suôi Tiên.
Photo : VNA/CVN

Le projet  ''Examen pour collecterr des données afin de développer les systèmes de surveillance, de notification et de vérification (MRV) dans le secteur des lignes ferroviaires urbaines au Vietnam'' a été déployé de février 2019 au septembre 2020 sur les lignes ferroviaires urbaines No1 et No2 à Hanoï et No1 à Hô Chi Minh-Ville avec la coopération des ministères des Ressources naturelles et de l'Environnement, et du Transport et le service des Ressources naturelles et de l’Environnement de Hô Chi Minh-Ville. Ces lignes sont d’ores et déjà construites par les aides publiques pour le développement (APD) du Japon.

Les experts japonais ont estimé que la mise en service de ces trois lignes mentionnés pourrait réduire l’émission des gaz à effet de serre respectivement 54.541 tonnes de CO2, 39.614 tonnes de CO2 et 56.877 tonnes de CO2 par an.

Selon le représentant en chef adjoint de la JICA au Vietnam, Naomichi Murooka, les lignes ferroviaires urbaines constituent non seulement un moyen de transport publique efficace mais aussi réduisent l’émission du volume de CO2 et des substances polluantes de l’air.

Il a espéré que les résultats dudit projet aideraient les gens à mieux comprendre l’importance des projets de construction des lignes ferroviaires urbaines en cours d’être déployées par le Japon au Vietnam. Ainsi, les gens à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville pourraient changer leur habitude d’utiliser des moyens de transport privé tels que moto, voiture en lignes ferroviaires urbaines pour contribuer à l’accomplissement de l’objectif de réduction du 9% du volume de gaz à l’effet de serre jusqu’en 2030 selon l’engagement de la Contribution déterminée au niveau national (NDC) du Vietnam qui vient de le soumettre au protocole des Nations unies sur le changement climatique (UNFCCC).

Les grandes villes du Vietnam comme Hanoï et Hô Chi Minh-Ville font face à la grave pollution de l’air nuisant à la santé humaine. Dans ce contexte, la mise en service des lignes ferroviaires urbaines est considérée comme une solution efficace et faisable pour réduire l’émission des gaz à l’effet de serre et les embouteillages.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Une conférence nationale sur le tourisme prévue à Quang Nam Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a accepté la proposition d'organiser la Conférence nationale sur le tourisme dans la province de Quang Nam (Centre), afin de passer en revue les développements récents de l'industrie du tourisme, et de proposer des mesures pour l'aider à se redresser.