Investissements dans les infrastructures
HSBC : le Vietnam devrait arriver en tête de l'ASEAN 

En tant que pays investissant massivement dans le développement des infrastructures, de l'ordre de 6% de son PIB par an, le Vietnam est susceptible d'être en tête de la région dans ce domaine, a estimé HSBC dans un récent rapport.

>> IDE : plus de 3,5 milliards d'USD versés dans l'immobilier

>> Les IDE dans l'immobilier ont presque doublé en rythme annuel

>> Appeler à améliorer ses infrastructures pour attirer davantage d'investissements

Une vue de Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

La banque HSBC vient de publier le rapport "ASEAN Perspectives: Fiscal Consolidation - A Long Way to Go - Perspectives de l'ASEAN : Consolidation budgétaire - Un long chemin à parcourir", qui se concentre sur l'analyse des politiques budgétaires des pays ainsi que sur la possibilité d'excédents/déficits budgétaires.

Après deux ans de lancement d'importants programmes de soutien budgétaire pour aider l'économie à se redresser après la pandémie, de nombreux pays de l'ASEAN devraient connaître des déficits budgétaires élevés au cours de l'année 2022.

HSBC explique que, pour les membres de l'ASEAN, les politiques de soutien budgétaire d'urgence devraient continuer à augmenter dans un avenir proche afin de réduire l'impact de la hausse de l'inflation.

Pour le Vietnam, HSBC estime que l'excédent budgétaire des exportations de pétrole brut aidera en partie le pays à avoir plus de marge de manœuvre pour étendre sa politique budgétaire afin de soutenir les entreprises. Entre janvier et septembre, les recettes budgétaires du pétrole brut sont estimées à 60.100 milliards de dôngs, soit 2,1 fois plus que les prévisions annuelle et en hausse de 103,5% par rapport à la même période de l'an dernier. Fin septembre, le budget s'élevait à 241.000 milliards de dôngs.

HSBC prévoit que, compte tenu du budget 2023, la région devrait renouer avec une période de consolidation budgétaire.

Singapour, l'Indonésie et le Vietnam devraient être en tête de la région avec un plan visant à ramener le ratio déficit/PIB à un niveau proche des niveaux d'avant la pandémie, tandis que la Malaisie, les Philippines et la Thaïlande le mettront en œuvre plus lentement.

Dans ce contexte, HSBC estime que le Vietnam devrait être en tête de la région en termes d'investissements publics dans les infrastructures. Ces dernières années, le Vietnam a investi massivement dans le développement des infrastructures, de l'ordre de 6% de son PIB par an.

"Afin de soutenir une forte croissance économique et de s'adapter à une urbanisation croissante, l'économie vietnamienne doit de plus en plus moderniser ses infrastructures", souligne HSBC.

CPV/VNA/CVN

back to top