Hô Chi Minh-Ville : poursuite des objectifs de développement durable

Transformation numérique, élaboration de mécanismes et politiques, réformes administratives et transferts de technologies en matière de gestion, telles sont les démarches importantes auxquelles procède la mégapole pour poursuivre son développement durable.

>>Le Vietnam atteint avant terme l'OMD dans la réduction de la pauvreté

>>Promouvoir la transition énergétique pour le développement durable

S’orientant vers un développement durable pour tous les secteurs, la mégapole du Sud a activement réformé l'administration, amélioré l'environnement d'investissement des entreprises, mis l'accent sur le développement des infrastructures économiques et techniques, les infrastructures sociales, les infrastructures numériques et promu la coopération dans les activités anti-changement climatique, le développement des sources d'énergie vertes, les énergies renouvelables et la construction. villes intelligentes, villes écologiques.

La mégapole du Sud encouragée à appliquer de hautes technologies en vue d'un développement durable et d’une croissance verte.

Concrètement, la mégapole du Sud a mis en place des objectifs socio-économiques définis pour l'ensemble des cinq années 2021 - 2025, avec deux phases.

En 2022, les efforts seront centrés sur le rétablissement de la production et de l'activité, la restauration de chaînes de production et d'approvisionnement brisées, ce pour aider les entreprises qui ont temporairement cessé leurs activités à réintégrer le marché, avec pour objectif d'augmenter le PIBR de 6 à 6,5%.

Et à partir de 2023, la ville favorisera le processus de relance de la croissance pour compenser les pertes des deux années 2020-2021 et en même temps et procédera au programme de "numérisation" et de restructuration de l'économie vers le développement durable, à travers un programme phare destiné à la relance et au développement durable, en période de 2022-2025.

Le programme de relance et développement économique de Hô Chi Minh-Ville pour la période 2022-2025 définit des objectifs et des tâches en ne se focalisant pas sur la restauration de l'économie selon le statu quo, mais sur la promotion du processus de récupération et de relance. Il établira la croissance, restructurera l'économie vers la concurrence, accroîtra la proportion de biens et de services à haute valeur ajoutée, vers l'objectif de développement durable, transformera les défis en opportunités pour un développement rapide de l'économie numérique, sans oublier de compléter les infrastructures sociales et techniques urbaines et de relier les économies régionales et les zones urbaines en développement, créer une percée dans la construction d'une administration tectonique pour le développement, promouvoir le rôle de moteur de la croissance économique du Sud et de tout le pays.

L’économie numérique fait partie d’une des priorités de la mégapole du Sud pour contribuer à sa croissance verte.

Selon Vo Van Hoan, vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, afin d'atteindre l'objectif de reprise économique avec une croissance rapide et un développement durable, la ville est obligée de mettre en place des programmes révolutionnaires sur l'innovation en matière de gestion, sur le développement des infrastructures urbaines ainsi que sur le développement des ressources humaines.

Les programmes de développement durable devraient être basés sur les services et secteurs où exige une application massive de hautes des technologies, associées à la mise place du processus de numérisation économique. "La ville vise à représenter 25% de l'économie numérique d'ici 2025 et 40% du PIBR de la ville d'ici 2030", a souligné Nguyên Van Nên, secrétaire du Comité municipal du Parti, lors du Forum économique de Hô Chi Minh-Ville, tenu en avril à propos de l’économie numérique - le moteur de la croissance et du développement de Hô Chi Minh Ville dans le futur.

80% des déchets renouvelables

Sur le plan environnemental, la mégapole du Sud projette de traiter 80% des déchets par la méthode de brûlage électrique ou renouvelés d’ici 2025. Selon le Service municipal de des ressources naturelles et de l’environnement, actuellement, Hô Chi Minh-Ville a reçu des propositions de six projets, avec une capacité de traitement d'environ 10.500 tonnes de déchets. Hô Chi Minh-Ville se tournera vers l’achat des services, des investisseurs fournissant des services et des hautes technologie de traitement en la matière.

Hô Chi Minh-Ville se focalise sur l’amélioration des resources en eau et du traitement des eaux usées.

Lors du programme "Gestion de ramassage, de transport et de traitement des déchets solides au quotidien", tenu le 3 juillet par ledit service, Le directeur du Service des ressources naturelles et de l'environnement de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Toàn Thang, a déclaré que la mise en œuvre de la politique de conversion des services privés de collecte des ordures, la ville a soutenu les taux de capital et d'intérêt pour 68 projets, avec un coût total de plus de 80 milliards de dôngs.

Depuis 2017, on compte 2.700 lignes chaudes, avec plus de 20.000 employés qui s’occupent de la collecte de déchets. En outre, la mégapole du Sud est en train de débourser quelque 700 millions d’USD, financés par les assistances pour le développement (ADP) et par le gouvernement pour améliorer le système de drainage, le traitement des eaux usées et l’adaptation au changement climatique du bassin Tham Luong-Bên Cat et de Saigon de l’Ouest, entre autres.

Afin de protéger l'environnement urbain, le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville vient d’adopter des plans d’action visant à transformer les secteurs des ressources naturelles et de l'environnement de la ville d'ici 2025, avec une orientation à l'horizon 2030.

En conséquence, Hô Chi Minh-Ville s'efforce de procéder avec succès à un gouvernement numérique, en améliorant l'efficacité et l'efficience opérationnelle dont 100 % des services publics sont fournis en ligne sur différents moyens d'accès, avec une augmentation de 40% des services innovants basés sur les données au service des particuliers et des entreprises, tout en complétant la base de données des ressources naturelles et de l'environnement dans le cyberespace, mises à jour en permanence grâce à la participation et des contributions d'organisations, d'individus et de communautés.

Le 26 mai, le vice-Premier ministre Lê Van Thành a signé la décision N° 642/QD-TTg approuvant la tâche de planification de Hô Chi Minh-Ville pour la période 2021-2030, avec une vision jusqu'en 2050. En conséquence, la décision N°642/QD-TTg exige que la planification de Hô Chi Minh-Ville soit appropriée, cohérente et synchronisée avec les objectifs et l'orientation de la stratégie de développement socio-économique du pays pour la période 2021 - 2030, la période quinquennale du pays, le plan de développement socio-économique 2021-2025, la stratégie nationale de croissance verte et de développement durable, conformément aux traités internationaux dont le Vietnam est membre et conformément au plan national et à la loi sur la planification.

Texte et photos : Truong Giang/CVN